Maghrebarts Home

 


  Actualités

Cinéma
Théâtre
Musique
 Médias
Arts Plastiques

Photo & Arts Visuels

Livre
News
Agenda
Création
Festivals
Dossiers
Liens
 

abonnement newsletter

Envoyez un email sans changer le sujet
 

annoncer vos activités

s.adil@maghrebarts.ma
 
insérer une publicité

adv@maghrebarts.ma

Ajouter Maghrebarts.ma à vos sites préférés

 

Une Certaine Histoire des Juifs du Maroc

 

"Une certaine histoire des juifs du Maroc" est le titre du nouvel ouvrage  de Robert Assaraf, président du Centre International de Recherche sur les juifs du Maroc et auteur de plusieurs articls et oeuvrages sur le judaïsme marocain.

Edité par Jean-Claude Gawsewitch, ce livre de 833 pages regorge de témoignages de première main et de recensement de faits finement documentés. Il est scindé en trois parties : De la fin du vieux Maroc (1860-1912) aux Retrouvailles manquées avec Mohammed V et Hassan II (une chronique personnelle racontant la période 1956-1999), l’auteur parcourt l’histoire des juifs du Maroc en s’attardant sur la période 1912-1955, sous le titre "La Marche vers l’Occidentalisation. Le Protectorat."

Dans son long récit, Assaraf apporte des réponses claires à des questions qui taraudent tous ceux qui s’intéressent à une communauté enracinée au Maroc mais aussi "en cours de disparition".

Le livre a le mérite de démontrer avec des preuves concrètes la chose suivante: Bien qu’elle soit belle et intense, l’histoire de la communauté juive au Maroc n’a pas été toujours, comme le veut la version officialisée, "un long fleuve tranquille empreint de tolérance et de respect mutuel".

En effet, à lire Assraf, on croirait que les marocains de confession juive ont été toujours sur le départ, que le Maroc a toujours constitué pour eux une étape transitoire, qu’ils piaffaient d’impatience pour rejoindre Eretz Israël. Cette idée rompt avec les discours sur l’harmonie entre les deux communautés. Elle douche froidement les personnes qui croient en un modèle de cohabitation entre juifs et musulmans au Maroc.

"Sur 164.000 juifs que comptait le Maroc en 1960, plus de la moitié, soit 102.157 avaient émigré entre 1961 et 1964 pour Israël ou pour l’Europe et l’Amérique lors du grand exode connu par les juifs marocains au cours de leur histoire millénaire" écrit Assaraf. "En 1963, le chiffre des départs pour Israël battit tous les records … Il y eut un répit dès 1964 dès lors que les intéressés avaient eu des assurances qu’ils pouvaient quitter s’ils le voulaient à tout moment", a-t-il poursuivi. Aujourd’hui seuls 3.000 juifs environ vivent au Maroc.

Né en 1963 à Rabat, Robert Assaraf a occupé d’importantes fonctions publiques et privées au Maroc. Auteur de plusieurs ouvrages dont Mohammed V et les juifs (1997), il a créé en 1996 le Centre international de Recherche sur les juifs du Maroc et est l’un des fondateurs en 1999 e l’Union mondiale du judaïsme marocain. Très actif dans le monde des médias, il est président de Radio Shalom et vice-président de Marianne.

"Une certaine histoire des juifs du Maroc", Robert Assaraf, Ed Jean-Claude Gawsewitch, 833 pages, 34 euros
 

Voir également:

Autres actualités du livre

 

 
 

 


© 2001 - Maghrebarts.ma
info@maghrebarts.ma
BP 2523 RP 10 000 Rabat - Maroc