Maghrebarts Home

 


  Actualités

Cinéma
Théâtre
Musique
 Médias
Arts Plastiques

Photo & Arts Visuels

News
Agenda
Création
Festivals
Dossiers
Liens
 

abonnement newsletter

Envoyez un email sans changer le sujet
 

annoncer vos activités

s.adil@maghrebarts.ma
 
insérer une publicité

adv@maghrebarts.ma

Ajouter Maghrebarts.ma à vos sites préférés

 

Fès: Pour un Dialogue des Civilisations dans l'Espace Méditerranéen

 

Le choc des civilisations dans l'espace méditerranéen reste pour l'instant "une chimère instrumentée par certains et espérée par d'autres, surtout après le 11 septembre et les horreurs en Irak", a affirmé M. Romano Prodi, président de la commission européenne dans un message lu en son nom par M. Sean Doyle, chef de la délégation de la commission européenne au Maroc.

Dans ce message lu en ouverture des travaux des rencontres de Fès organisées dans le cadre du festival de Fès "des musiques sacrées du monde" sous le thème: "une âme pour la mondialisation", M. Prodi a évoqué la création, en 2002, par la commission européenne, "d'un groupe des Sages" sur le dialogue entre peuples et cultures dans l'espace euro-méditerranéen. Le dialogue entre les cultures, a-t-il dit, n'a de valeur ajoutée que s'il contribue à une mise en cohérence, acceptable par tous, des autres dimensions (politique, économique, de sécurité), de dialogue et de relations entre peuples et pays.

En privilégiant ce dialogue, l'Union européenne affirme l'égale dignité des cultures et le droit au respect pour chacune d'elle. Cette affirmation quant à l'égalité entre les cultures ne concerne pas seulement les partenaires et voisins méditerranéens de l'union, a-t-il précisé.

Certes, ajoute-t-il, l'engagement de l'Union européenne en faveur du dialogue est présenté par certains comme "un signe de faiblesse ou un manque de courage". "Or les développements tragiques observés actuellement en Irak et au Moyen Orient, attestent du caractère vain et contre-productif de toute approche qui fonde l'affirmation des valeurs sur les seuls rapports de force", a-t-il affirmé.

La conviction de l'Union européenne est qu'on ne peut établir de valeurs partagées que par le dialogue, a-t-il ajouté, exprimant la disposition de l'Union à "faire preuve de fermeté pour la défense des valeurs dans sa lutte contre le terrorisme".

Pour sa part, M. Mohammed Kabbaj, conseiller de SM le Roi, président de l'association Fès-Saïss et du festival, a fait état de la déclaration universelle des Droits de l'homme qui avait pour objectif de structurer le monde.

Cependant dans la confusion de la réalité actuelle, le maître mot est celui de la diversité culturelle, a-t-il dit, qui conduit à s'interroger sur l'existence d'un monde sans heurt et sans violence.

C'est ainsi, a-t-il expliqué, qu'à travers "les rencontres de Fès", le but pour les organisateurs est d'exprimer "la reconnaissance de la diversité culturelle", car, a-t-il ajouté, "les murs véritables qui séparent les hommes et qui les amènent à entrer en guerre sont dans leurs esprits".

M. Faouzi Skali, directeur des rencontres a, quant à lui, parlé du thème général du festival: "les traces de lumière". La lumière, symbolique présente dans l'esprit de l'humanité, a pour souci de réduire l'arrogance d'une certaine culture de puissance, a-t-il expliqué.

Mettant en exergue deux approches: "volonté de puissance" et "puissance de la culture", il a affirmé qu'il existe actuellement dans le monde une relation entre la culture et la puissance. Cette dernière peut elle limiter la culture et la culture peut-elle gérer la puissance ? s'est interrogé.

Mme Khaterine Marshall, conseillère du président de la Banque Mondiale, a, de son côté, insisté sur la nécessité de trouver une issue commune pour aborder, avec de nouvelles visions, les processus en cours, lancer des passerelles et réduire le fossé entre les riches et les pauvres.

Les rencontres de Fès, auxquelles prennent part des personnalités du monde de la politique, des arts et de la culture et des représentants de la société civile du Maroc et d'autres pays se tiennent du 28 mai au 2 juin par des débats en ateliers autour de quatre axes: "Pour une démocratie globale", "les spiritualités face aux problèmes du monde", "les économies solidaires: changer le monde au quotidien", et "Cultures de paix au Moyen Orient".

Avec Map
29/05/04

 

Autres actualités

Festival de Musique Sacrée de Fès

Exposition actuelles: Agenda

 
 


© 2001 - Maghrebarts.ma
info@maghrebarts.ma
BP 2523 RP 10 000 Rabat - Maroc