Maghrebarts Home

 


  News

Cinéma
Théâtre
Musique
 Médias
Arts Plastiques

Photo & Arts Visuels

 

Livres
News

Agenda
Création
Festivals
Dossiers
Liens

 

abonnement newsletter

Envoyez un email sans changer le sujet
 

annoncer vos activités

s.adil@maghrebarts.ma
 
insérer une publicité

adv@maghrebarts.ma

 

Ksar Aït Ben Haddou: Agenda 21 pour la Sauvegarde du Patrimoine

 

L'Agenda 21 de Ksar Aït Ben Haddou est "une plate-forme informelle très structurée" et un moyen de converger les efforts visant à la sauvegarde de ce site, inscrit par l'Unesco sur la liste du patrimoine mondial, a affirmé le représentant - résident du programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) au Maroc, M. Emmanuel Diereck De Casterlé.

Cet agenda, initié par le PNUD, l'Unesco, l'ONU-Habitat et les ministères de la Culture et de l'Aménagement du Territoire, vise à lutter contre la dégradation de ce bâti historique magique, symbole "d'une organisation culturelle, sociale et communautaire très précise", a indiqué le responsable du PNUD, dans une interview au quotidien "Le Matin du Sahara et du Maghreb".

Le responsable du PNUD a toutefois déploré que "même si le site est inscrit sur la liste du patrimoine mondial, il est très sérieusement menacé par la dégradation du temps qui passe et de la pluie".

En outre, "la plupart des habitants ont quitté le ksar. Il y a une dégradation du bâti faute d'entretien, mais aussi à cause de la prolifération des bazars, de la profusion de l'habitat anarchique et la transformation des lieux qui en résulte" a déploré le responsable du PNUD.

"D'autre part, a ajouté M. De Casterlé, il y a parfois jusqu'à 1000 touristes qui passent dans ce lieu. Pourtant, il n'y a pas d'associations qui utilisent cet afflux pour vendre des billets, proposer des guides, organiser des événements", regrette-il, ajoutant qu'"il n'y a même pas un dépliant qui expliquerait les ressorts de la culture amazighe de cet endroit".

Tout ceci a poussé l'Unesco a saisir "les autorités pour les informer qu'il y avait un danger de déclassification", a-t-il fait savoir.

"Nous avons alors pensé à organiser cet agenda 21 local, une méthodologie qui a fait ses preuves sur trois sites, Meknès, Marrakech et Agadir", a expliqué le responsable du PNUD.

Cette initiative, dont la dynamique est fondée sur la concertation et la réflexion, a donné naissance à un pacte et un plan d'action, a indiqué M. De Casterlé, soulignant le soutien et l'adhésion des autorités locales à cette méthodologie.

Le responsable du PNUD a, en outre, appelé à la conjugaison des efforts, en impliquant les bazaristes "qui exploitent", les tours opérateurs "qui polluent" et les habitants "qui regardent la caravane du développement sans s'y être eux mêmes intéressés".

Des efforts soutenus visant le développement durable doivent être déployés, a fait savoir M. De Casterlé, signalant que "15.000 touristes font le déplacement d'Europe et des Etats unis, que l'industrie cinématographique marche très fort, mais que tout cela ne profite pas à la population locale qui est laissée pour compte au profit des spéculateurs".

MAP 20/05/04

Autres actualités

Agenda

 


 


© 2001 - Maghrebarts.ma
info@maghrebarts.ma
BP 2523 RP 10 000 Rabat - Maroc