Maghrebarts Home

 


  News

Cinéma
Théâtre
Musique
 Médias
Arts Plastiques

Photo & Arts Visuels


News
Agenda
Création
Festivals
Dossiers
Liens

 

abonnement newsletter

Envoyez un email sans changer le sujet
 

annoncer vos activités

s.adil@maghrebarts.ma
 
insérer une publicité

adv@maghrebarts.ma

 

"Voyage au bout de la nuit" de Céline en CD: en guerre contre la guerre

 

A l'occasion du 11 novembre, l'Historial de la Grande Guerre de Péronne et les éditions Frémeaux et Associés publient l'enregistrement intégral de "Voyage au bout de la nuit" de Louis-Ferdinand Céline, un réquisitoire radical contre la guerre où "même les cons finissent pas comprendre qu'on s'est foutu d'eux".

Ca se présente comme un pavé de Paris, c'est lourd comme un obus de 75: 16 CD, 1.000 minutes d'enregistrement, "le plus grand livre sonore en langue française jamais réalisé" pour venir à bout des 500 pages du roman.

C'est le comédien Denis Podalydes qui prête sa voix au personnage de Bardamu, le double de Céline, Fabrice Luchini qui lit le "Voyage" sur scène depuis 20 ans n'ayant pas relevé le défi.

Engagé volontaire en 1912, Céline a 20 ans quand la guerre éclate. Grièvement blessé en octobre 1914 près d'Ypres, en Belgique, où furent utilisés pour la première fois les gaz de combat, il est démobilisé en 1915 à l'issue d'une longue convalescence.

De tous les "écrivains combattants", il est sans doute celui qui exprima le rejet le plus absolu de la guerre, dans ce premier roman paru en 1932: la découverte de l'horreur et de "la vacherie universelle", la prise de conscience de l'absurdité d'un conflit qui devait faire huit millions de morts.

"La blessure de la guerre ne se referme pas, alors pour tenter de la guérir, il va l'écrire", souligne Thomas Compère-Morel, le directeur de l'Historial de Péronne, sur les lieux mêmes de la bataille de la Somme.

Le début du conflit constitue "le coeur douloureux" du livre. L'écrivain démonte la mécanique de l'honneur, du patriotisme et de la hiérarchie.

"Engraisser les sillons du laboureur anonyme c'est le véritable avenir du véritable soldat! Ah! camarade! Le monde n'est je vous l'assure qu'une immense entreprise à se foutre du monde", écrit-il.

"Céline est antimilitariste, il dénonce ce qu'il appelle +la religion drapeautique+'. Il hait la guerre, son horreur et sa solitude. Et il en a autant pour ceux de l'arrière, note Thomas Compère-Morel. Il en veut tellement au genre humain que sa haine déborde, ensuite jusqu'à l'antisémitisme".

Pour le directeur de l'Historial, "la vision artistique révèle souvent plus de choses sur la guerre de 1914-1918 que le point de vue des militaires, et même parfois des historiens. Céline est l'un des écrivains, peu nombreux - avec Jünger côté allemand, qui aura dévoilé les choses les plus profondes de la Grande Guerre".

L'intégrale de "Voyage au bout de la nuit", "c'est une déclinaison de notre façon de voir la Grande Guerre", affirme-t-il.

"Oui, tout à fait lâche, Lola, je refuse la guerre et tout ce qu'il y a dedans...", répond Bardamu à sa compagne qui lui reproche sa lâcheté: "Seraient-ils 995 millions et moi tout seul, c'est eux qui ont tort et c'est moi qui ai raison, parce que je suis le seul à savoir ce que je veux: je ne veux plus mourir".

("Voyage au bout de la nuit", texte intégral, 16 CD coédités par Frémeaux et Associés et l'Historial de la Grande Guerre, 99,99 euros).

 

 

Page Musique
Programme spectacles:Voir Agenda
 
 


© 2001 - Maghrebarts.ma
info@maghrebarts.ma
BP 2523 RP 10 000 Rabat - Maroc