Maghrebarts Home

 


  News

Cinéma
Théâtre
Musique
 Médias
Arts Plastiques

Photo & Arts Visuels

 

Livres
News

Agenda
Création
Festivals
Dossiers
Liens

 

abonnement newsletter

Envoyez un email sans changer le sujet
 

annoncer vos activités

s.adil@maghrebarts.ma
 
insérer une publicité

adv@maghrebarts.ma

 

L'Egypte accueille la momie de Ramsès Ier en fanfare

 

L'Egypte a accueilli en fanfare une momie datant du XIVème siècle avant notre ère, restituée par les Etats-Unis après 132 ans, censée être celle du pharaon Ramsès Ier.

Le Secrétaire général du Conseil supérieur des antiquités égyptiennes (CSAE), Zahi Hawass, ouvrait le coffre contenant la momie au Musée national égyptien du Caire, devant des centaines de personnes sous des airs militaires joués par une troupe musicale. Des écoliers, vêtus de costumes pharaoniques, ont ensuite entonné une chanson à la gloire de l'histoire égyptienne.

"Nous sommes certains à 100% que la momie que nous avons devant nous est une momie royale, en raison de la manière dont elle a été embaumée et de sa posture", les rois ayant toujours les bras croisés sur la poitrine, a déclaré à la presse M. Hawass.

"Mais nous ne sommes pas sûrs qu'il s'agisse de celle de Ramsès Ier", a ajouté le responsable, qui a accompagné la momie depuis les Etats-Unis.

Ramsès Ier, fondateur de la XIXème dynastie et qui a régné de 1314 à 1312 avant JC, est peu connu, en comparaison notamment avec son illustre petit-fils Ramsès II.

"Mais ce qui nous porte à croire que c'est la momie de Ramsès Ier, c'est que son visage ressemble à celui de son fils, Sethi Ier (1312-1298)", a expliqué M. Hawass.

En outre, cette momie figure parmi les antiquités vendues par une famille du sud de l'Egypte au XIXème siècle à un commerçant, pour la somme de sept livres égyptiennes de l'époque. Le commerçant l'a à son tour vendue aux Etats-Unis, a expliqué le responsable égyptien.

La famille Abdel Rassoul avait découvert en 1870 dans la région de Gourna, près de Louxor (sud), une cachette contenant 40 momies royales.

La momie se trouvait en Amérique du Nord depuis 1871, déménageant successivement du Canada à Niagara (Etat de New York, nord-est) puis à Atlanta.

Le musée Michael Carlos d'Atlanta l'avait acquise il y a trois ans. C'est cette institution qui a contacté les autorités égyptiennes en leur proposant de récupérer la momie.

La directrice du musée Michael Carlos, Bonnie Speed, a déclaré au cours de la cérémonie que le musée l'avait achetée pour 2 millions de dollars au musée de Niagara, mais que son établissement l'a cédée gratuitement à l'Egypte.

Elle a indiqué que les études menées par le musée indiquaient qu'il s'agissait "à 95%" de la momie de Ramsès Ier.

M. Hawass n'a pas manqué cette occasion pour lancer un appel à d'autres musées internationales pour restituer à l'Egypte d'autres oeuvres patrimoniales qui étaient déplacés hors l'Egypte, surtout pendant la période coloniale.

Interrogé par les journalistes sur la possibilité d'effectuer des tests ADN sur la momie pour s'assurer qu'elle appartenait bien au fondateur de la XIXème dynastie, M. Hawass a répondu qu'il refusait une telle expérience "car ses résultats ne sont exacts qu'à 42%".

Mais Gaballah Ali Gaballah, prédécesseur de M. Hawass, interrogé par l'AFP, a estimé qu'il était possible de vérifier l'identité de la momie, en particulier grâce à ce type de test. "Avec les méthodes modernes, notamment le recours aux tests ADN, cela peut être étudié très facilement", a affirmé M. Gaballah, qui avait entamé les négociations pour le retour de la momie en terre égyptienne.

Après qu'elle aura été exposée au Musée national du Caire, la momie sera transférée au temple de Louxor (sud) où sera prochainement créée une aile consacrée à la gloire de Thèbes, la capitale pharaonique (actuelle Louxor), et des "rois guerriers" des XVIIIème et XIXème dynasties, dont Ramsès Ier faisait partie, selon M. Hawass.
 

 

 


 


© 2001 - Maghrebarts.ma
info@maghrebarts.ma
BP 2523 RP 10 000 Rabat - Maroc