Maghrebarts Home

 


  News

Cinéma
Théâtre
Musique
 Médias
Arts Plastiques

Photo & Arts Visuels

 

Livres
News

Agenda
Création
Festivals
Dossiers
Liens

 

abonnement newsletter

Envoyez un email sans changer le sujet
 

annoncer vos activités

s.adil@maghrebarts.ma
 
insérer une publicité

adv@maghrebarts.ma

 

Sonaallah Ibrahim Refuse un Prix pour Protester contre le Gouvernement

 

L'écrivain égyptien Sonaallah Ibrahim a refusé un prix littéraire du ministère de la Culture égyptienne en signe protestation contre le gouvernement qui "réprime le peuple" et soutient les États-Unis et Israël.

M. Ibrahim a déclaré qu'il refusait de recevoir le prix du "Forum du Caire de la créativité littéraire", parce qu'il lui est décerné par "un gouvernement qui réprime notre peuple et protège les corrompus."

"Le gouvernement permet à l'ambassadeur israélien de résider (en Égypte) alors qu'Israël tue et assassine (les Palestiniens) et permet à l'ambassadeur américain d'occuper une place en centre-ville sous la protection de nos soldats alors que l'occupation (américaine) de l'Irak continue", a-t-il ajouté.

L'écrivain, connu pour ses prises de positions antigouvernementales, s'exprimait à la clôture du forum, organisé chaque deux ans. Quelque 250 écrivains et éditeurs arabes et étrangers y participent cette année. La précédente édition qui devait avoir lieu en 2001, ne s'était pas tenue en raison des attentats du 11 septembre aux États-Unis.

Sonaallah Ibrahim a reproché, par ailleurs, au gouvernement la faiblesse de sa politique étrangère et la "corruption" qui gangrène selon lui la société égyptienne.

Dans son dernier roman Americanely, l'écrivain critique l'hégémonie américaine sur le monde arabe. Plusieurs de ses romans sont traduits en français, dont Les Années de zeth et Le Comité.

Commentant la position de l'écrivain, le ministre de la Culture Farouk Hosni l'a accusé de "mendier (par ce refus) une gloire à laquelle il aspire", alors que Gaber Asfour, écrivain et secrétaire général du Conseil Cupérieur de la Culture, a souligné que Sonaallah Ibrahim "n'a pas refusé un prix du gouvernement (égyptien), mais un prix de la nation arabe."

Le prix est doté de 100 000 Livres égyptiennes (16 200 dollars).

 

Retour page Livres

 

 


 


© 2001 - Maghrebarts.ma
info@maghrebarts.ma
BP 2523 RP 10 000 Rabat - Maroc