Maghrebarts Home

 


  Actualités

Cinéma
Théâtre
Musique
 Médias
Arts Plastiques

Photo & Arts Visuels

 

News
Agenda
Création
Festivals
Dossiers
Liens

 

abonnement newsletter

Envoyez un email sans changer le sujet
 

annoncer vos activités

s.adil@maghrebarts.ma
 
insérer une publicité

adv@maghrebarts.ma

Ajouter Maghrebarts.ma à vos sites préférés

 

Le musée archéologique de Bagdad pillé avec la Bénédiction des Cow-boys

 

Des pillards ont mis à sac le célèbre musée archéologique de Bagdad en faisant main basse sur des joyaux remontant à l'aube de la civilisation mésopotamienne, ont indiqué des représentants de son personnel.

Ils ont vivement reproché aux troupes américaines de ne pas avoir protégé les trésors artistiques dérobés pendant la période de chaotique qui règne à Baghdad depuis son occupation par les forces américaines.

Devant les vitrines brisées et les tessons de poterie jonchant le sol du Musée national irakien, sa directrice adjointe Nabhal Amine était en larmes. «Ils ont pillé ou détruit 170 000 objets antiques datant de milliers d'années (...) Cela représente des milliards de dollars», a-t-elle dit à Reuters.

Elle a déploré que l'armée américaine, qui contrôle Bagdad depuis la chute du régime de Saddam Hussein, n'ait pas répondu aux demandes de protection du musée.

«Les Américains étaient censés protéger le musée. S'ils avaient stationné un seul char et deux soldats, rien de tel ne serait arrivé», a dit Amine. «Je tiens les troupes américaines responsables de ce qui s'est passé au musée.»

Les pilleurs d'objets d'art ont pénétré dans des salles dotées d'épaisses portes d'acier à l'instar des chambres fortes d'établissements bancaires. Samedi, à l'intérieur du musée, on ne voyait que portes et fenêtres défoncées. Le sol était couvert de documents administratifs et de livres éparpillés.

«Nous savons que les gens ont faim, mais que vont-ils faire de ces objets anciens ?», lance Mouhsen Kadhim, gardien de musée depuis trente ans qui dit avoir été submergé par les pillards. «Dès que j'ai vu les soldats américains près du musée, je leur ai demandé de le protéger, mais le deuxième jour les pillards sont arrivés et ont volé ou détruit tous les objets anciens», ajoute-t-il.

Amine a demandé à quatre gardiens du musée de se munir d'armes pour protéger ce qui n'a pas été dérobé.

Certaines pièces du musée avaient été transférées dans des entrepôts pour éviter que ne se reproduisent les déprédations intervenues durant la guerre du Golfe de 1991. Le musée archéologique renferme des objets qui remontent à Babylone et à Ninive, des statues sumériennes, des coupes et des casques d'argent du cimetière d'Ur, des bas-reliefs assyriens et 5000 tablettes où sont portées les plus anciennes écritures connues.

Par ailleurs, le directeur général de l'UNESCO, Koichiro Matsura, a demandé aux autorités  américaines et britanniques de "prendre immédiatement des mesures pour préserver le patrimoine culturel irakien" pour mettre fin aux pillages du Musée archéologique de Baghdad. Il a Saisi les autorités anglo-américaines pour assurer "la protection militaire du musée archéologique de Bagdad et du musée du Moussoul."

Fermé au début de la guerre du Golfe en 1991, le musée avait rouvert ses portes au public en avril 2000 seulement. Il avait survécu aux raids aériens de 1991 sur Bagdad et les pilonnages des trois dernières semaines l'avaient pratiquement épargné.

La guerre contre l'Irak
Guerre contre l'Irak:  Hollywood vs Bush

 

 
 


© 2001 - Maghrebarts.ma
info@maghrebarts.ma
BP 2523 RP 10 000 Rabat - Maroc