Musique

Cinéma
Théâtre
Musique
 Médias
Arts Plastiques

Photo & Arts Visuels

News
Agenda
Création
Festivals
Dossiers
Liens

 

Il Faut Libérer le Rappeur Lhaqed

Des dizaines d’artistes, intellectuels et acteurs de la société civile ont signé une pétition demandant la libération immédiate de l’artiste et militant du Mouvement du 20 février, Mouad Belrhouate, alias Lhaqed (l’indigné).



Les signataires de cette pétition croient que la détention préventive
de Mouad Belghouate -L7a9d- est totalement injustifiée et s’appuie sur une fausse plainte. Ils  manifestent par cette pétition leur "appui à la défense et affirment que les raisons de son incarcération sont à chercher ailleurs, soit dans son engagement politique au sein du Mouvement du 20 février et dans le contenu de ses chansons, jugés subversifs par les autorités marocaines."

Parmi les signataires de cette pétition, on retiendra Mohamed Bensaid Ait Yeder, figure emblématique de la gauche marocaine, l’écrivain et intellectuel Abdellatif Laabi, les cinéastes Saad chraibi, Farida Belyazid et Ahmed Boulane, d'autres artistes et homme de médias apposent aussi leur signatur: Mohamed Snoussi (Bziz), Reda Allali (HobaHoba Spirit); Taoufiq Bouachrine et Karim Boukhari, respectivement directeurs de publication de Akhbar Alyaoum et TelQuel. D’autres personnalités du monde politique et de la société civile apportent également leur soutien à cette pétition tel que Abderrahim Jamai, Mohamed Sassi, Fouad Abdelmoumni, Omar Balafrej, Fatna Elbouih, Sion Assidon et Karim Tazi.


Lhaqed
, Héro malgré lui

Connu pour son engagement au sein du mouvement du 20 février et la virulence de son verbe, L7a9d est emprisonné depuis le 9 septembre dernier suite à une plainte l’accusant de coups et blessures par un membre de l’Alliance royaliste, un groupe qui mène des actions violentes contre le Mouvement du 20 février.

Selon plusieurs témoignages, ce plaignant imaginaire, Mohamed Dali, était venu plusieurs fois provoquer l’artiste jusqu’à son quartier Al Wifaq, à Casablanca. Des provocations que la police a refusé d’en prendre acte malgré les demandes de Mouad pour déposer une plainte. A la plus grande surprise du jeune artiste et des témoins de ce conflit, le renversement de la situation est aussi brusque que subite: la police procède à l’arrestation d’AL7A9D et son déferrement au parquet, qui l’a inculpé de coups et blessures ayant entraîné une incapacité de travail de 45 jours, avant de l’incarcérer, dans l’attente du jugement.

La justice reprendra alors son cadence ordinaire: lenteurs de l’instruction, reports répétés des audiences pour différentes raisons, soit l’absence du plaignant ou autres prétextes futiles pour prolonger une détention provisoire qui dure depuis plus de trois mois.

 

Détenu d’opinion? Détenu politique?

La déception est démesurée pour sa famille, amis et fans. Peur eux, Mouad est un prisonnier d’opinion. C’est ce qu’ils ont confirmé lors d’une conférence de presse organisée par le comité de soutien du rappeur, la veille du procès, au siège de l’AMDH, à Rabat.

Ils sont persuadés aujourd’hui que l’acharnement contre Mouad est dû à la virulence des paroles de ses chansons envers les autorités et à son activité au sein du mouvement contestataire du 20 février. «Son arrestation est une atteinte à la déclaration des droits humains» s’indigne Khadija Ryadi, présidente de l’Association Marocaine des Droits de l’homme (AMDH), qui n’a pas manqué d’apporter le soutien de son organisation pour Lhaqed depuis son arrestation.

Elle a rappelé les violations qu’a connu l’affaire de Mouad Belghouat depuis le jour de son arrestation et qui continuent au mépris de la loi et des principes des droits de l’homme les plus élémentaires, vu que Alhaqed n’a pas droit d’accès aux livres et journaux, et que les membres de sa famille sont victimes d’harcèlements lors de leurs visites en prison.

Pour son frère Youssef, Mouad est un détenu d’opinion. Il ne cache pas sa conviction que la décision dans cette affaire «est sans aucun doute politique. "Quand nous aurons une justice indépendante, là, on pourra espérer un résultat meilleur," déclare-t-il au journal le Soir-Echos.

Des inquiétudes confirmés le lendemain dans une audience expéditive. Le juge a décidé d’emblée le report du procès au 29 décembre parce que «le dossier n’est pas prêt». Une énième requête de sa mise en liberté provisoire a été également rejetée suite à cette audience.

Le comité de soutien à Mouad Belghouat ne désarme pas et maintient sa mobilisation jusqu'à la libération du rappeur. Ils ont lancé un site à cet effet pour relayer l'information concernant cette affaire et prévoient plusieurs actions,. Pour commencer, ils lancent une campagne de mobilisation à partir de cette semaine en vue de la prochaine audience prévue le 29 décembre.

Site: http://www.l7a9ed.com

Pour signer la pétition, veuillez envoyer un message par mail à: freemouad@gmail.com

 

Adil Semmar

25/12/2011

Voir Également:

Page Musique
Programme spectacles:Voir
Agenda

Découvrez nos sélections musique

 
 


© 2001 - Maghrebarts.ma
info@maghrebarts.ma
BP 2523 RP 10 000 Rabat - Maroc