Musique

Cinéma
Théâtre
Musique
 Médias
Arts Plastiques

Photo & Arts Visuels

News
Agenda
Création
Festivals
Dossiers
Liens

 

Génération Mawazine: Des Lauréats et des Craintes

Rwapa Crew , lauréat de la catégorie Rap

Les groupes Babel, Rwapa Crew et Awson ont remporté les Prix "Génération Mawazine" lors d'une soirée musicale , le 7 mai sur la scène du Bouregreg à Rabat, dans le cadre de la 10ème édition du festival Mawazine.

Le groupe Babel, originaire de Mohammedia, s'est  distingué dans la catégorie fusion, le groupe Rwapa Crew, de Fès, dans la catégorie Rap et Awson, de Rabat, en musique électronique.

Six groupes candidats, 2 dans chaque catégorie, étaient en lice pour le grand prix génération mawazine 2011. la prestation des groupes candidats a été départagée par un jury présidé par le musicologue Ahmed Aydoun, entouré de Omar Essaidi, Hicham EL Kebbaj, Nabyl Guennouni et Younes Lazrak.

Les heureux lauréats seront produits par l'association Maroc Cultures, annonce ce dernier, sous la direction de RedOne, le producteur marocain installé aux États Unis. Mais ce "hôte de marque" dont la présence a été annoncée en fanfare par les organisateurs, a fait défaut. Il a toutefois confirmée, via une vidéo présentée lors de la soirée, son engagement d'accompagner les lauréats.

Les heureux gagnants bénéficieront ainsi d’un contrat de management de 3 ans incluant des formations, une direction artistique, une gestion des aspects communication et promotion, la programmation dans des événements Maroc Cultures ainsi que d’autres événements (festivals, tournées…).

Don Bigg... Star

Don Bigg

Le concert final de ce concours a été également marqué par la participation de 5 groupes de la nouvelle scène marocaine. Outre les trois groupes lauréats 2010 de génération mawazine: Az Flow 'Rap), Africa United (musique electro), le groupe Ganga Vibes et Don Bigg étaient également de la partie.

Don Bigg, le dernier à monter sur scène lors de ce concert, a été le plus réclamé par un public surexcité qui n'a cessé de huer ou dénigrer les groupes participants. Mais Don Bigg n'a pas échappé, à son tour, à quelques insultes et jets de bouteilles. Des gestes auxquels il a rétorqué par un langage non moins éloquent, considérant qu'il ne s'agit que d'une poignée de personnes qui l'attaquaient.

Don Bigg a aussi saisi cette occasion pour se défendre, du haut de la scène Bourgreg, contre ceux qui l'ont accusé de trahir son public et ses principes en insultant le mouvement du 20 février dans son dernier album "Mabgitch". "Personne m'a jamais rien donné quand je voulais sortir mes précédents albums," a-t-il crié, et "je dois encore rien à personne pour mon nouveau album," affirme-t-il.

Un avant-goût Mawzine:

la finale du concours Génération Mawazine, organisée pour la première fois deux semaines avant l'ouverture officielle du festival Mawazine (20 - 28 mai), a constitué un véritable avant-goût de la 10éme édition de cette manifestation, plus contestée aujourd'hui que jamais.

Les anti-mawazine n'allaient pas laisser passer cette occasion sans afficher leur demande d'annulation de ce festival. Ils étaient justement là, 2 heures avant le début du concert, pour manifester. Une manifestation violement dispersée par les forces de l'ordre qui avaient apparemment une carte blanche et pouvaient tout se permettre contre les"trouble-fête", allant des insultes verbales aux matraques. Le rapport de force est lancé.

Rappelons que des militants mouvement du 20 février avaient adressé une lettre ouverte aux artistes participants à la 10-éme édition du festival Mawazine leur demandant d'annuler leur participation dans cette manifestation.

Par ailleurs, et plusieurs heures avant le début du concert, une circulation affreuse dans toutes les artères de Rabat - Salé. Déjà asphyxiée par des travaux en cours depuis 2 ans, la circulation dans et entre les deux villes est encore plus déplorable lors de mawazine, accentuée par des mesures sécuritaires et l'incompétence de la police de circulation qui se contente souvent de sécuriser les lieux du festival sans mettre en place un plan de circulation alternatif. Mawazine devient ainsi un véritable cauchemar pour des habitants de la ville.

Voilà des signes avant-coureurs que  Mawazine 2011 ne sera pas peut-être que du plaisir...

 

Adil Semmar
09/05/2011

 

Voir Également:

Page Musique
Programme spectacles:Voir
Agenda

Découvrez nos sélections musique

 
 


© 2001 - Maghrebarts.ma
info@maghrebarts.ma
BP 2523 RP 10 000 Rabat - Maroc