Musique

Cinéma
Théâtre
Musique
 Médias
Arts Plastiques

Photo & Arts Visuels

News
Agenda
Création
Festivals
Dossiers
Liens

 

Le Jazz au Chellah Fête ses 15 Ans

Le Jazz européen résonnera encore cette année au sein du site historique de Chellah à l'occasion de la 15 édition du Festival Jazz au Chellah, prévue du 10 au 14 juin 2010.

Et pour fêter ses 15 ans, les organisateurs veulent marquer cette édition par une programmation exceptionnelle. 10 groupes européens, "sélectionnés pour leur qualité musicale, leur esthétique, et leur potentiel émotionnel diversifié," se produiront cette année sur la scène de Chellah. Parmi eux, 5 groupes s’investiront dans des rencontres avec des artistes marocains.

Les deux  directeurs artistiques du festival Jazz au Chellah, Majid Bekkas et Jean Pierre Bissot, ont voulu marquer ce 15ème anniversaire par une autre nouveauté: Les artistes marocains programmés cette année  viennent tous de l’Union européenne où ils se sont fait connaître, et où ils jouent pour le public européen la musique qui leur est propre. Un choix qui se veurt "Un bel exemple de rapprochement entre le Maroc et l’Union européenne qui pose à sa manière les jalons d’un statut avancé," souligne les organisateurs.

En ouverture le 10 juin, Ali Alaoui, percussionniste et compositeur cosmopolite installé en France depuis 10 ans rencontre le quintet espagnol Tom Johnson’s Shark. Avec cette rencontre, Ali Alaoui vivra sa passion d’offrir à sa culture un rayonnement international. Il est à l’initiative de nombreuses créations et participe à des projets avec des artistes de tous horizons, jazz, musique classique, musiques actuelles et musiques du monde.

La vendredi 11 juin, Khalid Kouhen, spécialiste des percussions marocaines d'inspirations exotiques rencontre le duo Mathilde Renault (Belgique) & Jonas Knuttson (Suède). Basé à Paris depuis 30 ans, il a été bercé dès l’enfance par les musiques du Maroc et il s’est ouvertà de nombreuses cultures musicales. Il a reçu l’enseignement de grands maîtres de musique traditionnelle à travers le monde : Brésil,Haïti, l’Inde. Si Khalid par sa personnalité atypique, emmène les rythmes et les sonorités de toutes ses expériences vers une musique sans frontières, le duo Knutsson Renault est né d’une richesse d’émotion avec une musique originale, jazz ou classique, un peu folk avec des accents brésiliens.

Pour le samedi 12 juin, le public du Jazz au Chellah sera ravi de revoir et se souvient encore de Rhani Krija dont le son de génie aux percussions résonne encore dans les remparts depuis son dernier passage en 2007. Rhani Krija a grandi à Essaouira, baigné dans l’univers musical très riche de l’Afrique du nord. Il vit actuellement en Allemagne et est reconnu en tant que connaisseur des musiques arabe, andalouse, africaine et de l’Amérique latine. Il donne des concerts dans le monde entier et joue avec des musiciens de tout horison.Accompagnateur de Sting, il joue lors de la tournée Sacred Love. Il rencontre Ibrahim Electric, un trio parmi les fines fleurs de la jeune scène danoise. Ces musiciens venus de trois horizons musicaux différents, fusionnent leurs inspirations dans une sorte de « melting-pot », qui ne leur interdit aucun style.

Le dimanche 13 juin verra la rencontre de Mohammed Zeftari avec le trio de Mathias Schriffel d’Allemagne et le percussionniste polonais Bodek Janke. Né à Salé, Mohammed a enseigné dans plusieurs établissements artistiques au Maroc et en France. Violoniste et compositeur, il a travaillé avec plusieurs artistes et groupes méditerranéens à l’Institut du Monde Arabe à Paris, aux Orientales à Stockholm et au Festival du Monde Arabe à Montréal. Le violon de Mohammed raisonnera au côté de la musique ludique, facétieuse, voire franchement clownesque par moments du Mathias Schrieffel trio et de Bodek Janke.

Bâti autour d’un dialogue des cultures Europe – Maroc, « Jazz au Chellah » a démontré au fil des ans, la profonde pertinence de sa démarche basée sur une saine coopération entre artistes. Evitant le piège de la folklorisation, dépassant toujours le seuil de la curiosité superficielle et impliquant des artistes aptes à l’écoute mutuelle, ces rencontres ont ouvert la voie d’une écriture nouvelle, partant de la liberté du jazz pour déboucher sur une littérature du dialogue

 

Programme des concerts:

Jeudi 10 juin
Luca Aquino Quartet «Lunaria» (Italie) - Best New Talent 2009 de l’ITALIAN TOP JAZZ AWARD.

Tom Johnson’s SHARK (Espagne) - Une musique solide comme le funk, fluide comme le jazz.
Rencontre avec Ali Alaoui, derbouka et congas

Vendredi 11 juin
Nikos Anadolis Trio (Grèce) - Une grande promesse du jazz d’Europe de retour des USA.

Mathilde Renault & Jonas Knutsson - Une musique riche en émotions, jazz, classique, un peu folk avec des accents brésiliens.
Rencontre avec Khalid Kouhen, percussions indiennes et africaines.

Samedi 12 juin
Paula Oliveira Quintet (Portugal) - Une voix jazzy qui porte en elle la mémoire de la chanson portugaise.

Ibrahim Electric (Danemark) - Du blues au root afro-cubain, un melting-pot d’inspirations qui ne décevra personne.
Rencontre avec Camil Hachadi (saxophone), un jeune marocain qui commence à se faire un nom sur la scène française en tant que jazzman et Abdelfattah Houssaini – Percussions marocaines

Dimanche 13 juin
Acoustic Ladyland Quartet (Angleterre) - Un jazz rageur entre punk-funk et punk-jazz, rock déjanté et jouissif.

Matthias Schriefl Trio (Allemagne) invite Bodek Janke (Pol) - Une musique ludique, facétieuse, voire franchement clownesque par moments.
Rencontre avec Mohammed Zeftari, violon.

Lundi 14 juin
Ilmiliekki Quartet (Finlande) - Répertoire surprenant et des thèmes de Bjork, Tom Waits, Radiohead, Suzanne Vega…

 

Maghrebarts
31/05/2010

Voir Également:

Le 15éme Jazz au Chellah, aura-t-il Lieu?

Festival Jazz au Chellah

Page Musique
Programme spectacles:Voir
Agenda

Découvrez nos sélections musique

 
 


© 2001 - Maghrebarts.ma
info@maghrebarts.ma
BP 2523 RP 10 000 Rabat - Maroc