Musique

Cinéma
Théâtre
Musique
 Médias
Arts Plastiques

Photo & Arts Visuels

News
Agenda
Création
Festivals
Dossiers
Liens
 

abonnement newsletter

Envoyez un email sans changer le sujet
 

annoncer vos activités

s.adil@maghrebarts.ma
 
insérer une publicité

adv@maghrebarts.ma

     

 

"Gala Italien" un concert lyrique en hommage à Giacomo Puccini

A l’occasion du 150ème anniversaire de la naissance de Giacomo Puccini (1858-1924), l’Institut Italien de Culture à Rabat présente un concert lyrique intitulé " Gala Italien".

Le concert est un hommage au compositeur italien considéré comme l'un des plus grands artistes de la fin du XIXe siècle et du début du XXe siècle.

Né à Lucques en Toscane en 1858, Puccini est issu d'une famille de longue tradition musicale dans laquelle cinq générations de musiciens se sont succédées. A dix ans, Giacomo était soprano dans la maîtrise de S. Martino. Puis il étudia l'orgue et la composition auprès de plusieurs musiciens de Lucques et fut organiste dans plusieurs églises de la ville.

Une représentation d'Aïda de Giuseppe Verdi à Pise lui donna la révélation de sa vocation: il n'occuperait jamais le poste envié de maître de chapelle à la cathédrale mais serait compositeur d'opéras. En 1875, il composa la Messa di Gloria et en 1884 son premier opéra La Villi.

Après une période de grande pauvreté à Milan, il s'installa à Torre del Lago, où il fonda avec des amis fantaisistes le club de la Bohème. En 1893, Manon Lescaut marqua le début de la carrière triomphale de Puccini. Cette œuvre fut suivie de la Bohème en 1896, de Tosca en 1900, œuvre étonnamment audacieuse, et de Madame Butterfly en 1904, qui échoua à la Scala de Milan mais triompha quelques mois plus tard à Brescia.

La Fanciulla del West, jouée en 1910 à New York, est l'œuvre la plus originale de Puccini mais n'a pas rencontré en Europe le succès qu'elle a connu aux Etats Unis. En 1926 fut joué Turandot à la Scala. Puccini ayant succombé à une crise cardiaque en 1924, Turandot était resté inachevée et le compositeur Alfano avait été chargé de compléter la partition.

L'œuvre de Puccini est longtemps restée mal connue. Des interprétations caricaturales, qui exagèrent certaines «facilités », ont défiguré les ouvrages les plus populaires. En effet Puccini, dont la carrière se situe dans la période postverdienne, a été le plus innovateur par rapport à d’autres compositeurs de son époque comme Mascagni et Leoncavallo. 

Dans ses œuvres lyriques Puccini a privilégié l’émotion plus que la violence, avec une sollicitation permanente de l’élément poétique et de la fantaisie, en révélant un style raffiné, une orchestration exceptionnelle, une écriture vocale somptueuse, une harmonie et un langage théâtrale originaux. Les audaces de Tosca, Butterfly, et surtout de la Fanciulla del West, situent ces ouvrages parmi les chefs-d'œuvre d'opéra. 

La première partie du programme de ce concert présente les airs les plus célèbres extraits de ces opéras les plus connus comme Manon Lescaut, Bohème, Madame Butterfly tandis que la deuxième partie clôture l’hommage à Puccini par une sélection d’airs, de duos et cavatines tirés des opéras de Verdi, de Rossini et de Donizetti.

Le tout interprété magistralement par Michela Sburlati (soprano), Paola Cacciatori (mezzo soprano), Claudio Di Segni (ténor), Costantino Finucci (baryton), Emanuele Lippi (piano).

 

11 décembre, Le Palais des institutions italiennes, Tanger
12 décembre, 20h30, Théâtre Mohammed VI, Casablanca
15 décembre, 20h30, Théâtre Mohamed V, Rabat

17/11/2008

 

Voir Également:

Page Musique
Programme spectacles:Voir
Agenda

Découvrez nos sélections musique

 
 


© 2001 - Maghrebarts.ma
info@maghrebarts.ma
BP 2523 RP 10 000 Rabat - Maroc