Maghrebarts Home

 


  Musique

Cinéma
Théâtre
Musique
 Médias
Arts Plastiques

Photo & Arts Visuels


News
Agenda
Création
Festivals
Dossiers
Liens

 

abonnement newsletter

Envoyez un email sans changer le sujet
 

annoncer vos activités

s.adil@maghrebarts.ma
 
insérer une publicité

adv@maghrebarts.ma

 

Il y a 25 ans, Brel Infiniment...

 

Il y a 25 ans, le 9 octobre 1978, Jacques Brel disparaissait. Son œuvre et son talent restent toujours présents dans les esprits. Une célébration exceptionnelle du 25e anniversaire de la mort du chanteur avec plusieurs manifestation, soirées télévisées et rencontres autour de l’homme et son œuvre. Mais c’est la sortie d’un nouvel album avec des chansons inédites de ce « vieux Troubadour » des temps modernes qui fera sans doute l’événement.

Avec le double album "Brel Infiniment" (Barclay), on découvre parmi les 40 chansons remasterisées haute définition cinq inédites créées au cours des séances d'enregistrement de l'album «Les Marquises» en septembre- octobre 1977.

A l'occasion de cet anniversaire, Universal Music et Barclay éditent également pour la première fois un coffret de trois DVD hommage à la carrière de l'artiste qui réunit plus de sept heures de musique, accompagnées d'une sélection d'images.

Sur le CD, «Mai 40» raconte l'invasion des troupes allemandes en Belgique. A Bruxelles, Jacques Brel voit errer paysans, banlieusards et des « soldatesques fatiguées qui ramenaient ma belgitude». C'est la première fois que Brel emploie le mot belgitude. Dans ce titre, il rend aussi hommage à l'attitude des femmes, s'accrochant, d'abord, à leurs hommes, puis aux enfants, puis à leurs larmes et, enfin au silence. La chanson est portée par une orchestration rappelant les airs que l'on jouait à l'époque — ceux des big bands de style Glenn Miller.

Sur «L'Amour est mort», il alterne le bonheur et la tristesse, d'un couple qui se défait jour après jour. L'ambiance de «Sans exigence» est monotone (orgue et clavecin). Un homme regrette sa passivité, vis-à-vis de sa compagne qui est finalement «partie comme en vacances», alors qu'il meurt dans «l'indifférence».

«Avec élégance» dans une ambiance cabaret qui rappelle «L'Ivrogne» ou «Les Paumés du petit matin», Jacques Brel décrit des hommes en détresse qui lisent «dans les yeux des ravissantes» que «cinquante ans, c'est la province!».

Encadrées par l'accordéon, puis les cordes, «La Cathédrale» est incontestablement la chanson la plus optimiste des cinq inédits. Brel y est très présent. On y entend les cris des mouettes, lorsque la «cathédrale-navire» file toutes voiles dehors. «Putain, les Antilles sont belles! Elles vous croquent sous la dent», s'exclame l'artiste.

A l'écoute des cinq chansons inédites, finalement très abouties, on peut penser que Jacques Brel souhaitait bel et bien les faire figurer sur un prochain album. Il ne reste désormais plus aucune chanson dans les tiroirs, mais seulement deux monologues («Histoire française» et «Le Docteur») enregistrés à la même période.

Brel Infiniment

 

Intégrale Jacques Brel Edition limitée et numérotée 25ème anniversaire
Inclus 5 titres inédits, 1 livre de 80 pages avec CD de 12 titres inédits
Barclay, CD album (16 volumes),  septembre 2003

 

Page Musique
Programme spectacles:Voir Agenda

 
 


© 2001 - Maghrebarts.ma
info@maghrebarts.ma
BP 2523 RP 10 000 Rabat - Maroc