Maghrebarts Home

 


  Médias

Cinéma
Théâtre
Musique
 Médias
Arts Plastiques

Photo & Arts Visuels

News
Agenda
Création
Festivals
Dossiers
Liens

 

abonnement newsletter

Envoyez un email sans changer le sujet
 

annoncer vos activités

s.adil@maghrebarts.ma
 
insérer une publicité

adv@maghrebarts.ma

Ajouter Maghrebarts.ma à vos sites préférés

 

L'Immigration Clandestine Espagnole Vue par deux Journalistes Marocains

 

L’histoire de l’immigration espagnole est au cœur d'un ouvrage que vient de publier deux jeunes journalistes marocains, Brahim Chaabi et Souad Lachheb.

Ce travail de 111 pages, format moyen, si bien documenté, chiffres et statistiques à l'appui, que les deux auteurs ont intitulé "Houm Aydan Kano Yahreguoun" (Eux aussi étaient des Harragas) est dédié notamment aux familles des immigrés clandestins marocains et espagnols en quête de lendemains meilleurs. Une référence sans doute intelligente pour la mémoire et l'histoire.

Ils tiennent surtout à préciser que ce livre n'est ni une étude académique, ni même un livre dans le sens connu parmi les universitaires, "mais simplement des extraits traduits vers la langue arabe de dizaines de livres et de journaux espagnols relatant les conditions difficiles et lamentables des immigrés espagnols légaux et clandestins", vers les Amériques notamment.

Tissé avec un style narratif plus journalistique que prosaïque, "Houm Aydan Kano Yahregoun" tente de relire l’histoire de l’immigration légale des espagnoles en générale et de leur clandestinité en particulier. Il essaie de décortiquer la vie quotidienne des immigrés ibériques dans les quatre coins du monde. En parlant de leur misère, de leur problèmes de santé, de leurs confrontations avec leurs patrons, de leur journée longues et monotones, ainsi que de leur nuits froides.

Se basant de façon particulière sur des études et des écrits d’expression espagnole, 'ouvrage se décline en deux volets: le premier traite de l’immigration clandestine espagnole en Amérique latine (Argentine, Venezuela etc.…) et le deuxième trace les déboires des travailleurs espagnoles en Europe, notamment en France, en Belgique, en Allemagne et en Suisse , sans négliger la situation du pauvre immigré espagnol en Afrique du Nord, en particulier au Maroc et en Algérie.

Les 113 pages de cet essai "Eux aussi étaient des Harragas" tentent, tant bien que mal, de tout raconter ou presque sur les souffrances, la soumission, en un mot sur le passé maudit des immigrants clandestins espagnoles. Un passé qui n’était point si simple. Un passé pire que le présent des Harragas marocains en Espagne.

La couverture du livre est fait d'une caricature parue dans "La Vie Galicienne" en 1918, où des parents, en faisant leurs adieux à leurs deux enfants, demandent à l'un d'envoyer l'argent avec l'autre au cas où il périrait. Un choix judicieux qui en dit long sur

 

Brahim Chaâbi: Journaliste professionnel depuis 1987, membre fondateur du club de la presse au Maroc en 1992 et titulaire d'un diplôme d'études supérieures de la faculté des sciences de communication de l'université de Malaga.

Préparant un doctorat européen dans le programme "Communication et multimédias", Brahim Chaâbi est le premier à avoir mis en oeuvre l'expérience de la presse de quartier.

Souad Lachheb: Titulaire d'un DES en journalisme de la faculté des sciences de communication de l'université de Malaga, elle prépare actuellement un doctorat européen intitulé "La position politique future de Sebta, Mellilia et Gibraltar dans la presse Ibero-marocaine".

"Eux aussi étaient des clandestins" (Houm Aydan yahrogoun), 111 pages, 2004, prix: 20 DH.

Autres actualités

 
 


© 2001 - Maghrebarts.ma
info@maghrebarts.ma
BP 2523 RP 10 000 Rabat - Maroc