Maghrebarts Home

 


  Médias

Cinéma
Théâtre
Musique
 Médias
Arts Plastiques

Photo & Arts Visuels

News
Agenda
Création
Festivals
Dossiers
Liens

 

abonnement newsletter

Envoyez un email sans changer le sujet
 

annoncer vos activités

s.adil@maghrebarts.ma
 
insérer une publicité

adv@maghrebarts.ma

Ajouter Maghrebarts.ma à vos sites préférés

 

M. Rhazali: Le Projet de Loi sur l'Audiovisuel est  un pas important vers la mise à niveau du secteur

 

Le projet de loi sur l'audiovisuel adopté le 3 juin en Conseil des ministres constitue un pas important sur la voie de la libéralisation, la mise à niveau du secteur de l'audiovisuel et la modernisation des moyens qui seront utilisés dans l'avenir par les entreprises audiovisuelles, a affirmé M. Ahmed Rhazali, président du Conseil Supérieur de la communication audiovisuelle.

M. Ghazali, qui était l'invité du journal télévisé de la première chaîne de télévision nationale (TVM), a rappelé l'action menée par la Haute autorité de la Communication audiovisuelle (HACA) "après qu'elle a été sollicitée, conformément à la loi relative à sa création, d'émettre au gouvernement un avis sur ce projet".

L'instance "a examiné minutieusement le texte et a émis plusieurs observations pouvant constituer une valeur ajoutée au projet gouvernemental", a indiqué le président du conseil supérieur de la communication audiovisuelle.

L'action de la HACA visait, essentiellement, "à conférer davantage de précisions aux règles et procédures contenues dans ce projet et à assurer plus d'harmonie entre les sources d'inspiration de ce texte dans le but de réunir le maximum de garanties et de conditions nécessaires à la mise en application de cette loi dans les meilleures conditions", a souligné M. Rhazali.

Il a également fait remarquer que le projet de loi sur l'audiovisuel "établit les règles, détermine les procédures pour la pratique libérale de l'entreprise audiovisuelle au Maroc et définit les normes, les principes et les mécanismes à adopter dans le cadre de cette pratique".

Des entrepreneurs opérant dans le secteur privé accéderont très prochainement, au secteur audiovisuel conformément à la loi qui prône l'égalité entre tous les investisseurs concernés, a-t-il ajouté.

M. Ahmed Rhazali a ajouté que le projet de loi sur l'audiovisuel a opté pour "une approche stratégique en vue d'édifier un service public unique" organisé autour d'une société nationale à savoir la société de radiodiffusion télévision nationale qui peut avoir des filiales: Des sociétés spécialisées dans la publicité, la production et l'organisation de la diffusion audiovisuelle à condition qu'elles se constituent en un pôle public intégré auquel la loi et l'Etat fournissent tous les moyens nécessaires afin de faire face à la concurrence dans le secteur de l'audiovisuel.

Concernant la situation de la deuxième chaîne de télévision "2M", M. Ghazali a indiqué qu'"elle fonctionnera dans le cadre du service public jusqu'à ce que les autorités concernées prennent une décision sur son avenir: Va-t-elle intégrer définitivement et intégralement le service public ou va-t-elle se transformer en société privée dans le cadre de la libéralisation du secteur audiovisuel au Maroc?".

Il a, en outre, annoncé que le Maroc, à l'instar des pays développés, veillera à l'élaboration des lois relatives à ce secteur, à adopter une stratégie visant son développement, à superviser la formation, la mise à niveau et à réunir les conditions idoines aux intervenants, outre le renforcement de la coopération bilatérale et internationale et la création de nouvelles institutions spécialisées, en l'occurrence des autorités administratives indépendantes pour veiller à la bonne marche du secteur.

L'Etat va également veiller à appliquer la loi, à garantir le respect des libertés, des droits du public et à renforcer le pluralisme dans les programmes audiovisuels, a conclu le président du conseil supérieur de la communication audiovisuelle.

Avec MAP
06/06/2004

Retour Médias

 

 
 


© 2001 - Maghrebarts.ma
info@maghrebarts.ma
BP 2523 RP 10 000 Rabat - Maroc