Maghrebarts Home

 


  Médias

Cinéma
Théâtre
Musique
 Médias
Arts Plastiques

Photo & Arts Visuels

News
Agenda
Création
Festivals
Dossiers
Liens

 

abonnement newsletter

Envoyez un email sans changer le sujet
 

annoncer vos activités

s.adil@maghrebarts.ma
 
insérer une publicité

adv@maghrebarts.ma

Ajouter Maghrebarts.ma à vos sites préférés

 

FORCOM 2004: Société de l'Information, Globalisation, Culture et Economie Solidaire

 

«Société de l'information, Globalisation, Culture et économie solidaire» tels sont les axes de la 8e édition du forum des communications FORCOM qui se tiendra les 25 et 26 mai 2004 à Casablanca. Cette édition est placée sous la présidence d'honneur de M. André Azoulay, conseiller de Sa Majesté le Roi et bénéficie du soutien de la Willaya du Grand Casablanca.

Plusieurs organisations publiques et privées concernées de près ou de loin par les questions de la communication se sont associées à ce débat devenu, depuis 1993, un rendez-vous annuel incontournable pour les professionnels de ce secteur en pleine mutation.

En effet, l'édition de cette année bénéficie du soutien du Ministère des Finances, la Willaya du grand Casablanca, Maroc Télécom, ministère de la communication, le monde diplomatique ( France ), l'Université de la Sorbonne ( France), Ken Consulting, Institut Vinci, Forum Casablanca, Ménara Internet, Fondation Rosselli ( Italie) , Maroczoom, RAISAT SPA ( Italie )

Un soutien qui témoigne de l'intérêt que portent les partenaires de FORCOM aux questions que posent les trois composantes essentielles de la communication à savoir les télécommunications, l'informatique et l'audiovisuel. Car avec l'émergence d'une société mondiale de l'information où entreprises, gouvernements, collectivités locales, administrations publiques, communiquent par réseaux informatiques, le besoin devient de plus en plus pressant pour les opérateurs de ce secteur d'examiner les modalités d'affronter ensemble le défi de la convergence numérique et de réfléchir sur les stratégies à suivre pour rétrécir le fossé numérique qui consacre le clivage social entre les infos riches des infos pauvres.

Le Maroc qui veut devenir une plate forme technologique pour l'Afrique et le monde arabe est riche de ses ressources humaines en NTIC, est conscient de l'importance des ces technologies comme un vecteur de développement économique, culturel, éducatif et social. Il a dans ce sens entamé depuis 1998 des réformes structurelles visant la libéralisation et la fin du monopole de l'Etat sur les télécommunications et l'audiovisuel.

En témoigne la loi 24/96 sur la réforme des télécommunications 2001, la loi sur la libéralisation de l'audiovisuel 2002 et la création d'un Secrétariat d'Etat chargé de la Poste et des Nouvelles Technologies de l'Information 1998. Ce département qui a mis en place la stratégie E-Maroc pour l'insertion du Royaume dans la société de l'information et du savoir d'ici vers 2010 par le lancement de plusieurs e-projets dont le e-learning, le e-commerce, le e-gouvernement, les cités multimédia et les technopoles, le développement numérique des régions, le développement des contenus numériques, la numérisation du patrimoine culturel et artistique.

Toutefois le Maroc ne saura tirer parti de ces efforts d'appropriation de la technologie que lorsqu'il utilisera d'une manière efficiente les possibilités qu'offre ce formidable outil de communication. L'élaboration d'un contenu de valeur, compétitif et instructif à mettre sur le réseau s'avère impératif pour que l'internet ne sera plus qu'un canal creux et la connexion qu'un effet de mode.
Il en va de même pour les médias audiovisuels appelés à adopter une approche concurrentiel et industriel qui valorise le produit national dans le cadre d'un partenariat public/ privé.

Une telle approche, sans compromettre l'ouverture du Maroc sur le reste du monde, servira à promouvoir les actions sociales solidaires basées sur une identité culturelle authentique nous préservant des dérives idéologiques générées par un mauvais usage des réseaux.

C'est dans la perspective de poursuivre la réflexion sur la convergence numérique, la globalisation et la culture, de maintenir la synergie entre les différents acteurs de la communication , d'assurer en toute sérénité l'insertion du Maroc dans la société mondiale de l'information, que FORCOM invite les opérateurs et les intellectuels du secteur à faire le point sur les programmes et les réformes déjà en cours.

Signalons la présence dans cette édition de monsieur Ignacio Ramonet, Directeur du «Monde diplomatique» qui vient de publier «l'Abécédaire partiel et partial de la mondialisation» aux éditions Plon.

Retour Médias

 

 
 


© 2001 - Maghrebarts.ma
info@maghrebarts.ma
BP 2523 RP 10 000 Rabat - Maroc