Maghrebarts Home

 


 Médias

Cinéma
Théâtre
Musique
 Médias
Arts Plastiques

Photo & Arts Visuels


News
Agenda
Création
Festivals
Dossiers
Liens

 

abonnement newsletter

Envoyez un email sans changer le sujet
 

annoncer vos activités

s.adil@maghrebarts.ma
 
insérer une publicité

adv@maghrebarts.ma

Ajouter Maghrebarts.ma à vos sites préférés

 

Baltasar Garzon: Nouveau Don Quichotte

 

L'Espagne a désormais un nouveau don Quichotte, il s’appelle Baltasar Garzon. Folie de grandeur ou encore une tentation du juge superstar de se remettre en vedette à quelques jours de l’adjudication du prix Noble?

Depuis l'inculpation et le mandat d'arrêt lancé par le juge anti-terroriste Baltasar Garzon contre Oussama ben Laden, une grande partie de la presse espagnole n'a pas manqué d’ironiser sur sa décision. "Sa quête de notoriété a cette fois poussé Garzon superstar à dépasser les bornes", estime le quotidien El Mundo (centre-droit) dans un éditorial intitulé "Justice universelle et vedettariat".

Le quotidien estime que le juge responsable de spectaculaires poursuites contre l'ex-dictateur chilien Augusto Pinochet ou les tortionnaires de la dictature argentine, "a cette fois étiré jusqu'à la caricature ce concept diffus de juridiction universelle" et "court le risque de se perdre dans l'inanité".

El Mundo publie en outre un dessin dans lequel deux carabiniers se voient sommés par un Garzon en toge d'arrêter Dark Vador, sombre héros de la Guerre des étoiles, dans le cadre de "sa lutte particulière pour en finir avec tous les méchants du monde".

El Periodico (catalan) ironise pareillement en illustrant son éditorial d'une vignette figurant un "employé de Garzon" perdu au milieu des montagnes d'Afghanistan et "cherchant ben Laden pour lui remettre la citation à comparaître".

"Pour éviter des accusations de vedettariat, Garzon aurait dû limiter ses poursuites à la cellule espagnole" d'Al-Qaïda, juge le quotidien, selon lequel le mandat d'arrêt contre ben Laden "ne contribue pas à démontrer le sérieux de ses démarches".

"Jusqu'au bout du monde", titre pour sa part ABC (droite) qui conclut son billet d'opinion en estimant que Garzon, l'un des 165 candidats au Prix Nobel de la paix qui sera décerné le 10 octobre à Oslo, "a fait un saut qualitatif pour débuter dans la persécution des fantômes".
 

Voir également:

Baltasar Garzon: Site pour la candidature du juge espagnol au prix Nobel de la paix

Baltasar Garzon: Portrait (en anglais) du juge espagnol paru dans "Business Week"

Garzon Veut la Peau d'Allouni

Qu'est ce qu'on Reproche à Tayssir Allouni?

 

Retour Médias

 
 


© 2001 - Maghrebarts.ma
info@maghrebarts.ma
BP 2523 RP 10 000 Rabat - Maroc