Le Grand Prix du Cinéma Méditerranéen de Tétouan pour Faouzi Bensaidi

 
Faouzi Bensaîdi

Faouzi Bensaîdi

"Mort à Vendre" de Faouzi Bensaîdi a remporté le Grand Prix long métrage de la 18ème édition du Festival du cinéma méditerranéen de Tétouan.

Ce troisième long métrage du jeune réalisateur a séduit un jury professionnel présidé par l'américain Peter Scarlet, par ailleurs président du festival d'Abou Dhabi.

Mais l'oeuvre de Bensaîdi, tournée en grande partie dans la ville de Tétouan, n'était pas au goût du public local de la ville qui a trouvé le film très osé comme en témoigne ses réactions pendant la projection: Des sifflements et hurlements dans une salle mouvementée ont failli perturber cette projection, alors que d'autres ont simplement préféré quitter la salle avant la fin du film.

Toutefois, le prix du public de Tétouan est revenu à un autre film marocain, "Les Mains Rudes" de Mohammed Asli. Un film moins achevé artistiquement, mais dont la vision conservatrice de la société marocaine semblait mieux plaire au public.

Les Mains Rudes s'est vu attribué un deuxième prix en consacrant son actrice principale, Houda Rihani, par le prix de la meilleure interprétation féminine.

Celui d'interprétation masculine est revenu à l'acteur Rade Serbedzija pour son interprétation dans le film italien "Io sono Li" d'Andrea Segre qui a également mérité le Prix Azeddine Meddour de première œuvre.

Le Prix spécial du jury (Prix Mohamed Reggab) a été décerné au film serbe "L'Ennemi" de Dejan Zecevic.

Dans la catégorie court métrage, le Grand Prix de Tétouan a été attribué à "Mkhabbi fi kobba" une coproduction franco-tunisienne de Leila Bouzid.

Le Prix spécial du jury est revenu à "Apele tac", un film germano-roumain d'Anca Miruna Lazarescu, alors que celui de l'innovation est allé à "Sur la route du paradis" de la réalisatrice franco-marocaine Uda Benyamina.

Le Grand Prix de la ville de Tétouan pour le film documentaire a été attribué a un autre film marocain, "My Land" de Nabil Ayouch.

"Fallega" de Omrani Rafik, un des premiers documentaires sur la révolution tunisienne et un témoignage sur les premières éclosions du printemps arabe, s'est vu attribuer le prix de la première oeuvre alors que le prix du jury a été attribué au film espagnol "Fuego sobre el Marmara" de David Segarra.

Plus de 60 films dont une quarantaine en compétition pour les 12 prix du Festival ont été projetés lors de cette 18ème édition du Festival du cinéma méditerranéen de Tétouan, organisé du 24 au 31 mars 2012.

Le programme de cette édition a été également marqué par plusieurs rencontres avec les professionnels du pourtour méditerranéen.

Un colloque sur le cinéma à l'ère numérique a ainsi permis aux professionnels présents au festival de prendre connaissance des enjeux des évolutions technologiques et challenges techniques et artistiques auxquels ils devront faire face.

Parmi les autres temps forts de cette édition, une table ronde sur "l’image de la ville de Tétouan et sa région dans le cinéma marocain" et une rencontre-débat sur l’expérience cinématographique du réalisateur Hakim Belabbes, organisée dans le cadre de cette 18ème édition du festival en partenariat avec l'Association des Critiques de Cinéma Marocains.

Des ateliers sur les techniques cinématographique pour des élèves de la ville de Tétouan, encadrés par le réalisateur marocain Mohamed Chrif Tribak, ont été aussi au programme des activités parallèles du festival.

 

Maghrebarts
01/04/2012

 

Voir également:

Autres actualités cinéma

Maghrebarts Home


  Cinénews

Cinéma
Théâtre
Musique
 Médias
Arts Plastiques

Photo & Arts Visuels

News
Agenda
Création
Festivals
Dossiers
Liens

 

 


 Maghrebarts.ma
info@maghrebarts.ma
BP 2523 RP 10 000 Rabat - Maroc