17ème Festival du Cinéma d’Auteur de Rabat

 

Une cinquantaine de films, représentant 18 pays d'Europe, d'Asie et d'Afrique seront au programme de la 17ème édition du Festival International du Cinéma d’Auteur de Rabat qui se déroulera du 24 juin au 2 juillet.

19 de ces films concourent  pour le grand prix Hassan II, ainsi que le prix spécial du jury, du meilleur acteur et de la meilleure actrice ainsi que celui du public, ont annoncé les organisateurs lors d'une conférence de presse tenue récemment à Rabat pour la présentation du programme de cette édition.

Les films arabes en compétition officielle seront également en lice pour le prix Youssef Chahine. Cette section compétitive panarabe, lancée lors de l'édition précédente avec l'ambition de donner un rayonnement panarabe au festival, est désormais intégrée dans la compétition officielle.

Une décision que M. Mohamed Bakrim, directeur artistique du festival, explique par des contraintes techniques, précisément l'absence d'une salle de cinéma pour assurer les projections de cette section dans des conditions techniques adéquates au même titre que celles de la compétition officielle. Une justification qui semblait toutefois peu convaincante pour beaucoup de journalistes présents à cette conférence de presse.

Outre la compétition officielle, le programme de cette édition prévoit plusieurs hommages. D'abord à l'actrice marocaine Touria Jabrane et à la comédienne égyptienne Leila Iloui.

Un clin d'oeil posthume sera aussi rendu à deux figures du cinéma marocain disparus récemment. Le cinéaste Ahmed Al Bouânani, auquel le festival avait déjà rendu hommage en 2007, et le réalisateur et producteur Mohamed Lotfi.

Le piratage... encore star

Placée sous le signe "Tous contre le piratage", cette édition consacrera une place de choix pour débattre de ce phénomène. Un choix qui émane de la conviction des organisateurs de la nécessité de recourir à de nouvelles approches préventives en matière de lutte contre le piratage, précisent-ils. Plusieurs activités parallèles seront ainsi programmés lors du festival avec la participation de plusieurs partenaires institutionnels et professionnels.

Un salon dédié à l'anti-piratage sera ainsi organisé, à partir du 21 juin, pour ouvrir un dialogue entre les différents intervenants et opérateurs et une opportunité pour installer une nouvelle culture dans les habitudes des consommateurs à travers un espace d'animation et une exposition sur ce fléau.

Révolution... quand tu nous tiens

Le programme de cette édition ne pouvait ignorer le contexte général arabe, souligne M. Bakrim. Une fenêtre panorama sera ainsi ouverte sur le cinéma syrien avec la projection de cinq films venant de ce pays en plein lutte pour la liberté.

Le cinéma égyptien sera, quant à elle, célébrée à travers un programme spécial de 10 courts métrages inspirés des 18 jours de la révolution. Par ailleurs, le centenaire Najib Mahfoud sera commémoré avec notamment un colloque et la projection du documentaire qui lui était consacrait par Hachim Nehhass, "Najib Mahfoud: Mémoire de son Temps."

Le programme de cette édition comportera également un volet pédagogique avec des ateliers de formation sur techniques du cinéma au profit des jeunes, une leçon de cinéma donnée par la scénariste canadienne danielle Souissa.

 

Maghrebarts
19/06/2011


Voir également:

Autres actualités cinéma

Maghrebarts Home


  Cinénews

Cinéma
Théâtre
Musique
 Médias
Arts Plastiques

Photo & Arts Visuels

News
Agenda
Création
Festivals
Dossiers
Liens

 

 


 Maghrebarts.ma
info@maghrebarts.ma
BP 2523 RP 10 000 Rabat - Maroc