Festival du Documentaire d'Agadir prépare sa 4ème édition malgré les difficultés financières

 

Le Festival du film documentaire d'Agadir (FIDA DOC) prépare activement sa 4ème édition, prévue du 8 au 13 novembre prochain, malgré les obstacles financières. souligne un communiqué des organisateurs.

Fort de la réussite de ses trois éditions précédentes, le FIDA DOC a déjà lancé son appel à documentaires pour sa 4éme édition depuis le mois de Mars. 3 années auront amené le FIDA DOC à affirmer sa présence dans le paysage international du documentaire, lui permettant de renforcer ses réseaux Panarabes, Panafricains et Euro-méditerranéens.

Mais si le festival jouit aujourd'hui d'une notoriété internationale, concrétisée par des partenariats professionnels à l'international (festivals, marchés, institutions...), il manque toujours cruellement de soutien local.

"La visibilité financière est loin d'être claire et réconfortante," précise le communique. Les organisateurs ne cachent plus leur inquiétude d'un "engagement encore frileux de la ville d'Agadir et de la région Souss Massa Drâa, et surtout de l'absence cruelle de sponsors sensés acter pour le développement social du pays et défendre nos valeurs de solidarité."

Nouzha Drissi, directrice générale du festival, reste toutefois optimiste grâce à la synergie initiée par le FIDA DOC. A travers cette manifestation, la première dans son genre dédiée exclusivement au documentaire au Maroc, elle confirme "ses ambitions de créer un marché du Documentaire Sud-Sud et Sud-Nord et devenir ainsi, une plateforme d'échanges, un rendez-vous incontournable pour les professionnels Marocains et étrangers."

Et c'est dans cette perspective qu'elle a participée récemment à un programme initié par le Goethe Institute du Caire "Arab shorts", dans le but de soutenir la production et la distribution des médias et de l'audiovisuel des pays d'Afrique du Nord et du Moyen-Orient: Producteurs, réalisateurs et directeurs de festival provenant de 8 pays (Algérie, Egypte, Jordanie, Liban, Palestine, Tunisie, Soudan, et Maroc), ont pu échanger leurs expériences, réfléchir à la mise en place de plateformes d'échanges mutuelles et ont pu visionner un certain nombre de films courts et documentaires lors du festival d'Oberhausen et du Dok.Fest à Munich.

Dans le même sens, Réda Benjelloun, directeur de l'information, des magazines et du documentaire à TV2M. a été invité cette année à la 22ème édition du festival Sunny Side Of The Doc- La Rochelle, le plus grand marché international du documentaire, et qui soutient LE FIDA DOC depuis sa naissance.

Dans la continuité des rencontres professionnelles organisées par le FIDA DOC 2010 en faveur de jeunes réalisateurs marocains, le FID'Marseille (22ème édition) partenaire privilégié, invite 2 jeunes lauréats de l'ESAV à participer au FID Lab, une plateforme professionnelle de soutien à la coproduction.

Last but not the least, AFRICADOC, résidence d'écriture documentaire, a accueilli Youssef Ait Mansour, jeune réalisateur de l'ESAV, dont le projet avait été distingué lors de ces mêmes rencontres professionnelles.

Cette synergie permet surtout au FIDA DOC, explique Nouzha Drissi, à "assurer une qualité de programmation ouverte sur les préoccupations et questionnements de nos sociétés, et participe dans le même sens à la promotion du pays à l'étranger, et de la ville d'Agadir en particulier," mais faudra encore doter le FIDA DOC des moyens nécessaires pour accomplir cette mission.

Maghrebarts
11/05/2011


Voir également:

Autres actualités cinéma

Maghrebarts Home


  Cinénews

Cinéma
Théâtre
Musique
 Médias
Arts Plastiques

Photo & Arts Visuels

News
Agenda
Création
Festivals
Dossiers
Liens

 

 


 Maghrebarts.ma
info@maghrebarts.ma
BP 2523 RP 10 000 Rabat - Maroc