Cinénews

Cinéma
Théâtre
Musique
 Médias
Arts Plastiques

Photo & Arts Visuels

News
Agenda
Création
Festivals
Dossiers
Liens

 

abonnement newsletter

Envoyez un email sans changer le sujet
 

annoncer vos activités

s.adil@maghrebarts.ma
 
insérer une publicité

adv@maghrebarts.ma

 

Dustin Hoffman affirme son opposition à une guerre contre l'Irak

L'acteur américain Dustin Hoffmann s'est prononcé contre une guerre en Irak, précisant qu'il "n'était pas anti-américain, mais contre les positions du gouvernement actuel", lors d'une soirée de gala de bienfaisance à Berlin dans le cadre de la Berlinale.

Devant plus de 500 invités triés sur le volés et réunis autour du thème "Cinema for peace", Dustin Hoffmann a déclaré que l'époque actuelle lui rappelait les années 1960 et le temps de la guerre au Vietnam. Cette guerre avait commencé avec un mensonge et "cela pourrait peut-être se répéter", a-t-il lancé dans la salle.

Cette soirée était présidée par l'ex-interprète du personnage de James Bond, le Britannique Roger Moore, et y participaient notamment l'acteur américain George Clooney.

Dans le cadre de cette même opération, la "Flamme pour la paix", qui brûle toute l'année devant la Cour internationale de justice (CIJ) de La Haye, avait été déposée lundi après-midi à Berlin, sur la place Gendarmenmarkt, par l'acteur britannique Christopher Lee.

Autres articles sur la guerre contre l'Iraq

 

 

Des acteurs pacifistes expulsés de la tribune du parlement espagnol

Un groupe d'acteurs espagnols a été expulsé mercredi de la tribune des visiteurs du parlement espagnol pendant une déclaration sur l'Irak du chef du gouvernement Jose Maria Aznar pour avoir arboré des slogans disant «Non à la guerre».

La présidente du Congrès, Luisa Fernanda Rudi, a ordonné l'expulsion «pour trouble de l'ordre» d'une vingtaine de personnes qui s'étaient levées et avaient ouvert leur chemise pour exhiber des T-shirts portant les mots «Non à la guerre» pendant l'intervention de M. Aznar, lors d'une session retransmise par la télévision publique.

M. Aznar, qui a repris son intervention une fois les acteurs expulsés, avait été interrompu par leur manifestation silencieuse au moment même où il brocardait les «porteurs d'autocollants», en référence aux insignes exhibés par de nombreux artistes et politiciens pacifistes espagnols avant et pendant la session parlementaire.

Les acteurs expulsés étaient présents dans la tribune des visiteurs à l'invitation de l'opposition de gauche -Parti socialiste espagnol (PSOE) et coalition communiste Izquierda Unida (Gauche unie)- dont l'initiative avait été qualifiée d'«opportuniste» et «lamentable» par la ministre de la Culture, Pilar del Castillo.

La ministre du gouvernement conservateur avait également condamné auparavant les prises de position contre toute guerre en Irak émanant de multiples personnalités du monde du cinéma espagnol lors de la soirée télévisée de remise des Goya, les récompenses suprêmes de la profession.

Autres articles sur la guerre contre l'Iraq

Autres actualités cinéma: Cinénews

 

 

 
 

 


© 2001 - Maghrebarts.ma
info@maghrebarts.ma
BP 2523 RP 10 000 Rabat - Maroc