Maghrebarts Home

 


 Cinénews

Cinéma
Théâtre
Musique
 Médias
Arts Plastiques

Photo & Arts Visuels

News
Agenda
Création
Festivals
Dossiers
Liens

 

abonnement newsletter

Envoyez un email sans changer le sujet
 

annoncer vos activités

s.adil@maghrebarts.ma
 
insérer une publicité

adv@maghrebarts.ma

Ajouter Maghrebarts.ma à vos sites préférés

 


19è Journées Cinématographique de Carthage
18 au 26 octobre

Sous le Signe de la Continuité...

Les films en Compétitions

Tunis vivra du 18 au 26 octobre, au rythme de la 19e session des Journées cinématographiques de Carthage qui constitue un des plus importants événements culturels au plan national et régional. D’autant que cette 19e session verra la participation de 222 films de 50 pays de tous les continents, un chiffre record de l’avis des organisateurs qui y voient une illustration de l’attrait et de la vitalité dont continue de se prévaloir cette prestigieuse manifestation cinématographique sur les scènes arabe, africaine et internationale, malgré la multiplicité des festivals cinématographiques consacrés aux productions arabes, africaines et méditerranéennes, ces dernières années.

Présentant le programme de cette session, au cours d’une conférences de presse donnée lundi matin au siège de l’Agence tunisienne de communication extérieure à Tunis, Mme Nadia Attia, directrice de la session, a indiqué que ces 222 films se répartissent entre films de cinéma et films vidéo dont la participation s’est sensiblement accrue à la faveur de l’institution, à l’occasion de cette session, d’une compétition officielle ouverte aux films vidéo, parallèlement à la compétition officielle traditionnelle ouverte aux films cinématographiques et consacrée aux productions arabe et africaine.

A cet égard, Mme Nadia Attia a insisté sur l’attachement des JCC à leur vocation arabe et africaine tout en s’ouvrant sur la production internationale de qualité. Elle a également mis l’accent sur la fidélité de la manifestation à ses vieux amis à l’instar de Youssef Chahine et de Cheikh Omar Sissako et son souci de nouer des relations étroites avec les nouveaux réalisateurs ainsi que de contribuer, comme elle l’a toujours fait, à la découverte des nouveaux talents arabes et africains.
La cérémonie d’ouverture aura lieu à la salle de cinéma Le Colisée et sera marquée par la projection du long métrage palestinien Intervention Divine d’Elia Suleiman. La clôture se déroulera dans la même salle et sera également palestinienne avec la projection d’un nouveau film palestinien du réalisateur Rashid Masharawi intitulé Un ticket pour Jérusalem. Ce choix entre dans le cadre d’un hommage particulier rendu par cette session au cinéma palestinien et comportant la projection de ces deux films et d’autres films palestiniens connus comme Les dupes, Kafr Kacem et La voix lactée.

Mme Nadia Attia, qui était accompagnée des membres du comité directeur, a passé en revue le contenu des différentes sections de la manifestation, indiquant que la compétition officielle des films cinématographiques et consacrée aux productions arabes et africaines comporte 20 longs métrages et 12 courts métrages. La Tunisie y participe par trois longs-métrages, Poupées d’argile de Nouri Bouzid, La boîte magique de Ridha Béhi et El Koutbia de Nawfel Saheb Ettabâa dont c’est le premier long métrage et par un court métrage de Raja Amari intitulé Un soir de juillet. Le jury international de cette compétition, qui comprend six membres, est présidé par l’écrivain et poète égyptien Edouard Khayet.

 

Hommage aux cinémas italien et brésilien
La section internationale, qui est l’un des principaux volets de la manifestation, comprend 30 longs métrages parmi les plus récents et les meilleurs films réalisés au cours de ces deux dernières années, a dit la directrice de la session. On en signale Tirana, année zéro d’Albanie, Crazy d’Allemagne, Le troisième œil de Belgique, No man’s land de Bosnie et Avec tout mon amour de France.

Par ailleurs, et outre le cinéma palestinien, un hommage particulier sera rendu aux cinémas italien et brésilien ainsi qu’à l’acteur égyptien Ahmed Zaki, à travers la projection de quelques uns des films dont il interprète le rôle principal comme Les jours de Sadate et Contre le gouvernement.

Plusieurs personnalités et hôtes de marque sont attendus à cette occasion dont Ahmed Zaki, Samir Sabri et Ezzet Abou Awf d’Egypte et le réalisateur italien Pupi Avati.

Les projections de films cinématographiques auront lieu dans huit salles de cinéma de la capitale et seront étalées sur trois séances, à 15h00, à 18h00 et à 21h00 tandis que les films vidéos sont présentés en quatre séances à partir de 11h00.

Retour Cinénews

 

 
 


© 2001 - Maghrebarts.ma
info@maghrebarts.ma
BP 2523 RP 10 000 Rabat - Maroc