Maghrebarts Home

 


  Photo & Arts Visuels

Cinéma
Théâtre
Musique
 Médias
Arts Plastiques

Photo & Arts Visuels

News
Agenda
Création
Festivals
Dossiers
Liens
 

abonnement newsletter

Envoyez un email sans changer le sujet
 

annoncer vos activités

s.adil@maghrebarts.ma
 
insérer une publicité

adv@maghrebarts.ma

Ajouter Maghrebarts à vos sites préférés

 

L'Oeuvre plus que Jamais

 

Une collection, somme d'objets, de mots, d'images acquises par désir de "vivre avec" ou de "rassembler" et de "donner à voir" une certaine vision du monde. Dans l’art, il s'agit de donner à voir des propositions de formes et d'attitudes liées à l'histoire de l'art et à la relation de ce dernier au monde. Une collection publique, constituée avec la complicité des citoyens, peut être témoin de son époque.

Le temps et l'espace de l'œuvre dépassent ceux de son existence matérielle. Une œuvre peut donc agir dans des espaces géographiques et temporels loin du contexte de sa création ou de sa conservation. Ainsi une œuvre réalisée en Mésopotamie antique continue d'agir sensiblement sur le visiteur d'une exposition au musée du Louvre ou encore sur le lecteur d'un livre d'art à Figuig…

Les œuvres issues d'une collection française ont une histoire particulière en voyageant à Casablanca et Tanger.  Elles devront être interrogées et réactivées par les commissaires, les observateurs et le public dans ce «nouvel» espace d’expression.

Nous imaginons le colloque autour des questions de l'art comme un espace d'échanges et un temps de rencontres entre les artistes, les enseignants, les étudiants, les chercheurs... Avancer dans la réflexion avec les sciences de l'art revient à faire appel, largement, aux sciences humaines, à la sociologie, à la philosophie, à la politique et à la pédagogie… Pour y parvenir, nous comptons sur le partage des savoirs et des expériences des invités de différentes disciplines et contextes, vivant au Maroc ou en France.

L'art aspire à une universalité du sensible et revendique le droit d'exister partout. La collection et sa réactivation, les nouvelles technologies, les propositions éducatives, seront les outils concrêts pour réaliser le partage des sensibilités des différentes communautés qui font des œuvres l'alphabet d'une langue qui dépasse les frontières... L'œuvre " Toujours ".
Abdellah Karroum / directeur du colloque


Calendrier du colloque / Casablanca / Du 27 au 30 avril 2005
Mercredi 27 avril / Ouverture de l’exposition et du colloque
15h00 / Institut Français / théâtre 121 /
Introduction : lien avec l'exposition / présentation des commissaires / présentation des ateliers. Jean-François Marguerin (IF), J-L. Larguier (IF), Alain Hayot (FRAC PACA), Youssouf Amine Elalamy et Zhor Rhihil (commissaires invités), Abdellah Karroum (directeur du colloque) et Sandrine Wymann (IF).
17h00 / Rencontre des participants aux colloques avec les deux commissaires de l'exposition Youssouf Amine Elalamy et Zhor Rehihil.

19h00 / Institut Français / galerie 121 / Vernissage de l'exposition

Jeudi 28 avril / La collection et sa réactivation
09h00 / Institut Français / théâtre 121 /
«La diffusion et les lieux d’exposition pour une collection publique». Conférence de France Paringaux.
10h00 / Présentation de la collection et de la Fondation Miloud par Dounia Benkacem et Miloud Labied.
11h00 / «L'art d'accommoder les restes, Transferts entre l'exposition et la collection». Conférence de Nathalie Leleu.

15h00 / Table ronde / «Constitution et usage des collections» Quelle nécessité? Quel usage?... avec la participation de Dounia Benkacem, Sakina Garib, Jalila Kadiri (chargé de mission -projet de Musée des arts contemporains à Rabat- pour le ministère de la culture du Maroc), Faouzi Laatiris (artiste), Nathalie Leleu, Guy Limone (artiste).
19h00 / Rencontre avec Fabrice Hybert autour du projet «Musée du plastique », avec la participation de Bernard Marcadé, Abdellah Karroum, Anne-Marie Morice. Ainsi que des professionnels du plastique (chimistes, fabricants et commerçants…).

Vendredi 29 avril / L'art contemporain et l'éducation

09h30 / Institut Français / théâtre 121
Conférence- Rencontre / «Enseigner l'art à l'école au Maroc» par Fouad Bellamine, artiste et formateur d'enseignants d'arts plastiques.
10h30/ Intervention «Bienvenue au Palais! ou l'art contemporain partagé» par David Cascaro (responsable des publics au Palais de Tokyo). Après avoir rappelé comment l'art contemporain résiste à la notion d'éducation, trois exemples mis en place au Palais de Tokyo, site de création contemporaine permettront d'illustrer quelques voies menant à l'art. Les Tokyorama, promenades d'artistes mises en place en 2001/2002, le site internet Tokyoskool développé en 2003 et les ateliers Tok tok structurés en 2004 sont autant de manières de partager l'art contemporain.

David Cascaro, docteur en sciences politiques (1998) est le responsable du service des publics du Palais de Tokyo, site de création contemporaine depuis 2000.

15h00 / Institut Français / théâtre 121
Table ronde : «L'enseignement de l'art aux jeunes publics», avec Nora Komiha (directrice d’études de l’Ecole des beaux-arts de Casablanca), Philippe Cazal (artiste enseigant), Fouad Bellamine.
17h00 / Ecole des beaux-arts de Casablanca
Présentation du travail réalisé par les étudiants au cours de l'atelier «collection...» avec Guy Limone.

Samedi 30 avril / L'hyper-matériel / l'immatériel
09h30 / Institut Français / théâtre 121
Conférence d'Anne-Marie Morice au sujet de «l'art sur internet» (l'exemple du Centre d’Art Virtuel).
10h30 / intervention de Rachid Jankari au sujet de l'internet culturel au Maroc. Etat des lieux des TIC et d'internet au Maroc, sur l'usage des tic dans le domaine culturel (approche comparative).

15h00 / Institut Français / théâtre 121
Table ronde: «l'hyper-matériel/l'immatériel » (le paradoxe de l'usage des matières au Maroc), avec la participation de Ali Amahan, Philippe Délis, Rachid Jankari, Anne-Marie Morice et Younès Rahmoun.
17h00-19h00 Clôture du colloque avec Jean-Marc Adolphe (rédacteur en chef de Mouvement) : compte rendu et questions aux intervenants.

20h30 / Programmation vidéo / performance de Younès Rahmoun.
Et la fête continue...

Projection vidéo / performance
Carte blanche à Eymeric Bernard (Alphaville) :
«Je suis venu à Casablanca avec un projet de film sur des artistes de la ville. La réalisation fut longue et laborieuse. Au bout du compte, le film est raté. Pas la bonne distance. C'est ce que je pense aujourd'hui. Je suis parti de Casablanca peu de temps après avoir achevé un autre film sur un autre artiste de Tétouan. Cette fois-ci, la rencontre a bien eu lieu. Entre les deux films, quatre ans. Quatre ans pour trouver la bonne
distance.» E. B.
- Younès Rahmoun, «Wahid», vidéo, production hors’champs, 2003.
- Eymeric Bernard, «Ahad», 2003, production E.B.

La projection vidéo sera suivie d’une rencontre avec Younès Rahmoun.

ATELIERS / activités au bord de l'exposition et du colloque

Atelier 1
COLLECTIONNER des vocations d'artistes! avec Guy Limone
« Avec l'assistance de Maria Karim, je propose aux étudiants de parler, face à la caméra (en français ou en arabe) de l'oeuvre d'art qui est"responsable" du fait qu'ils soient devenus étudiants en art.
L'idée est de COLLECTIONNER des vocations d'artistes! Par quelles oeuvres le désir de devenir un artiste au Maroc en 2005 naît-il?
Cet atelier se déroule en deux temps, Je viens une journée à Casablanca pour présenter mon travail et lançer la proposition. Je propose de revenir deux jours, pour filmer les étudiants avec Maria Karim à l'image, avant le colloque.
Les rushes seront présentés lors du colloque, la vidéo sera ensuite achevée et diffusée dans mes expositions » Guy Limone

Atelier 2 (double)
Dans un premier temps, pour «comprendre les enjeux de l’art aujourd’hui», David Cascaro encadre un groupe d’enseignants et de formateurs de professeurs en arts plastiques pour concevoir un outil pédagogique s’inspirant des oeuvres.

Dans un deuxième temps, il s’agira d’expérimenter l’usage de l’internet dans un projet pédagogique, avec des étudiants en art et en communication qui travailleront à la création d'un site, dans le cadre d'un atelier de formation et de partage de connaissances. Cet atelier sera développé à moyen terme.

Atelier 3
" Collection de mots, d'images et leur réactivation " avec l’écrivain Youssouf Amine Elalamy, assisté du jeune réalisateur Fayçal Roufki (lycéen et membre de l’association Alpha-ville). Les procédés proposés vont permettre l’expérimentation des collages conçus pour l'écriture avec les images et les mots.
 

L'oeuvre plus que jamais: Exposition (s) / Colloque / Ateliers / Rencontres
27 - 30 avril 2005, Casablanca
18 juin, Tanger

Voir également:

Autres expositions: Agenda

Retour page Photo & Arts Visuels

 

 

 
 


© 2001 - Maghrebarts.ma
info@maghrebarts.ma
BP 2523 RP 10 000 Rabat - Maroc