Maghrebarts Home

 


 Arts Plastiques
Cinéma
Théâtre
Musique
 Médias
Arts Plastiques

Photo & Arts Visuels

 

News
Agenda
Création
Festivals
Dossiers
Liens

 

abonnement newsletter

Envoyez un email sans changer le sujet
 

annoncer vos activités

s.adil@maghrebarts.ma
 
insérer une publicité

adv@maghrebarts.ma

Ajouter Maghrebarts.ma à vos sites préférés

 

Pablo Picasso et Joan Miro

Gravures et Lithographies

 

La Villa des arts présente du 21 mai au 20 juin une exposition de l'oeuvre graphique de deux peintres espagnoles, Picasso et Miro. Une exposition exceptionnelle qui nous permettra d'apprécier les quelque 27 lithographies originales de deux maîtres incontestables de la peinture espagnole contemporaine.

 
 

Les Peintres du 20ème Siècle:  Joan Miro
DVD Zone 2 /  documentaire; 2003

 

 artprice

Des œuvres sur papier, des gravures et des lithographies qui s'inscrivent dans les séries d'illustrations les plus célèbres de Picasso et Miro, deux des plus grands artistes de notre siècle. Tous deux peintres prolifiques, figures de proue de l'avant-garde artistique internationale de leur temps durant toute leur longue vie. Tous deux espagnols et, comme tels, fortement imprégnés de particularisme catalan.


Ubu Roi. 1966
Lithographie de Miro

En marge de l'œuvre peint, la lithographie et la gravure occupent une très grande place, aussi bien chez Miró que chez Picasso.

Pablo Ruiz Picasso
(Malaga, 1881- Mougins, 1973)

Mes dessins d'Antibes: Lithographies originales réalisées par Picasso en 1958, sur les dessins appartenant à la Suite du même titre, datés vers 1946.

Picasso s'éprit de la ville côtière d'Antibes, en France, et de son Palais Grimaldi. Depuis les années quarante, il a séjourné de longues périodes dans cette ville et accepta la proposition de la mairie de transformer l'ancien palais en premier Musée Picasso consacré à son oeuvre.

Ainsi, parmi le grand nombre de tableaux réalisés pour le futur musée, Picasso revient à l'Antipolis de l'antiquité classique à travers cette suite de dessins, où faunes, femmes et minotaures recréent un monde méditerranéen, joyeux et mythique.

Les dessins d'Antibes représentent essentiellement deux sujets constants dans l'oeuvre multiforme de Picasso: les femmes et la tauromachie.

Il y combine le trait linéaire néoclassique aux apports surréalistes, pour esquisser une atmosphère où circule le flux de la vie dans un monologue intérieur vibrant de passion.

Picasso met en scène des femmes nues, sensuelles, toutes en courbes, qui entre joueurs de flûtes et minotaures célèbrent sous le soleil les plaisirs voluptueux de la danse, de la musique et de l'amour.

Papiers collés: Lithographies originales réalisées par Picasso en 1966, sur les oeuvres du même titre de la période cubiste (dessin, collage, technique mixte), datées entre 1910 et 1914.

Ce recueil présente, en particulier, des lithographies réalisées sur une partie des oeuvres qui constituent le don Marie Cuttoli-Henri Laugier au musée national d'Art moderne de Paris.

Picasso développe dans cette série d'oeuvres, avec une claire composante cubiste, une thématique très personnelle uniquement comparable à certains travaux de Braque et de Schwitters.

Ce que Picasso et Braque ont fait entre 1908 et 1914 constitue l'une des prouesses les plus prodigieuses de toute l'histoire de l'art: sans presque le vouloir, ils ont détruit la conception de l'espace visuel en vigueur dans l'art européen depuis la Renaissance italienne de la fin du XVe siècle.

Picasso fut un artiste qui ne s'était jamais refusé à la pression des évènements de son temps, un créateur qui ne s'était jamais dérobé aux impulsions et aux sollicitations de sa conscience intellectuelle, ne voulant fermer les yeux aux propositions culturelles de ses contemporains.

Il a prouvé au monde entier que la ressemblance extérieure entre la réalité visible et les images peintes n'avaient plus de valeur, puisque l'artiste ne ressentait plus le besoin de s'aventurer à la recherche de "sujets", portant en soi son patrimoine d'expériences émotionnelles.

Le cubisme dont Picasso et Braque ont été les protagonistes, est l'invention d'une nouvelle écriture du réel.

Ces oeuvres prouvent la rupture plastique au sein d'une solide architecture formelle, où la définition de l'ensemble spatial est composé d'une multiplicité de points de vue, éléments caractéristiques du nouveau langage cubiste.

En 1909, Picasso et Braque sont amenés grâce à leur recherche plastique, au cubisme appelé analytique.

La forme originale de l'objet représenté est disloquée autour de "lignes de fractures", dont la grille irrégulière, superposée au motif principal, rend les portraits et les natures mortes de plus en plus difficiles à décrypter.

Il ne reste que quelques fragments du motif d'origine, éparpillés sur la surface du tableau.

En 1912, Picasso ressent le besoin de renouer avec la réalité; il incorpore alors à ses oeuvres de véritables morceaux des objets qu'il représente.

Ce nouveau type de cubisme est appelé le cubisme synthétique.

Ses tableaux prennent alors du relief, le collage de papier journal et de copeaux de bois apporte une réelle profondeur à son oeuvre.

Cette série de travaux de Picasso est à l'origine des lithographies présentées actuellement à Casablanca.

Joan Miro
(Barcelone, 1893 – Palme de Majorque, 1983)

Ubu Roi: Lithographies originales réalisées par Miro en 1966, illustrant l'oeuvre théâtrale du même titre de Alfred Jarry. La suite est un mélange de textes de Jarry avec treize lithographies signées par Miro.

Il a été tiré de cet ouvrage cent quatre vingt exemplaires numérotés de 1 à 180 et vingt cinq exemplaires hors commerce, réservés aux collaborateurs, numérotés de I à XXV.


Ubu Roi. 1966
Lithographie de Miro

Avec Miro, nous pénétrons au pied levé dans un monde haut en couleurs habité d'étranges formes, inspirées des textes de son grand ami Alfred Jarry.

Compositions vouées à la construction d'espaces interstellaires libérant les objets de la force de la gravité, et caractérisés par l'apparition du féerique et la gaieté des visions de l'artiste.

Miro a poussé les portes de l'onirisme, permettant ainsi l'émergence d'un monde candide fait de cette alchimie créatrice de l'automatisme et de la poésie.

"L'art peut mourir,disait-il, ce qui compte c'est qu'il ait répandu des germes sur la Terre".

Miro l'enchanteur, en couvrant son espace pictural d'une multitude de petites formes aux couleurs plates et de lignes reliées entre-elles, a élaboré un mélange apparemment arbitraire de formes organiques éparpillées sur le papier ou la toile dans un désordre voulu, cherchant, comme il disait – "à débarrasser la peinture de ce qui l'encombre pour mieux cultiver le rêve".

Avec ces petites créatures aux formes concentriques et coniques aux couleurs primaires (rouge, jaune, bleu), qui s'agitent sur un fond unicolore et vif dans un désordre savamment composé, Miro en a fait l'effigie des personnages littéraires "ubuesques".

Créateur polyvalent, l'artiste catalan a construit toute son oeuvre (huiles, dessins, collages, sculptures, céramiques, lithographies) autour de figures symboliques, d'êtres et d'objets étranges et colorés, et a retranscrit en clé surréaliste aussi bien le monde extérieur que son monde personnel et intime.

Peut-être pour cela, ses amis poètes se sont amusés en faisant des jeux de mots avec son nom.

" Oh la O / de Mirô / Todo en la noche es O / Montroig / Ver / Un cometa de un ojo acaba de aparecer ", chantait Rafael Alberti dans un poème connu.

Robert Desnos l'appelait l'artiste "mirobolant". "Il y a un miroir dans le nom de Mirَ", disait Jacques Prévert. Miroir presque toujours gai et optimiste, mais parfois obscur et voilé. Comme la vie.

Séries Mes dessins d'Antibes et Papiers collés, de Pablo Picasso
Série Ubu Roi, de Joan Miro
Du 21 mai au 20 juin
Vernissage le 21 mai, à 19h30
Villa des Arts, Casablanca

Exposition initiée par l'Institut Cervantès de Casablanca, en collaboration avec les services culturels et de coopération de l'ambassade d'Espagne et la Villa des arts.

NB.  Merce Amor, historienne de l'art, animera une conférence le 23 mai sous le thème: Picasso-Miro: création d'un nouveau langage.

 Pablo Picasso et Joan Miro: Gravures et Lithographies
du 21 mai au 20 juin 2002, Villa des arts, Casablanca

Autres expositions: Voir Agenda
Retour Arts Plastiques

  
 


© 2001 - Maghrebarts.ma
info@maghrebarts.ma
BP 2523 RP 10 000 Rabat - Maroc