Maghrebarts Home

 


  Photo & Arts Visuels

Cinéma
Théâtre
Musique
 Médias
Arts Plastiques

Photo & Arts Visuels

 

News
Agenda
Création
Festivals
Dossiers
Liens

 

 

abonnement newsletter

Envoyez un email sans changer le sujet
 

annoncer vos activités

s.adil@maghrebarts.ma
 
insérer une publicité

adv@maghrebarts.ma

Ajouter Maghrebarts.ma à vos sites préférés

 

 Mohamed Ennadre: l'Art de photographier en noir

 

La galerie Mohamed el Fassi abrite jusqu'au 18 juin une exposition de photographies de Mohamed Ennadre, dans le cadre du festival Mawazine, Rythmes du monde.

Un ensemble de 19 photographies a été sélectionné parmi les séries que "le peintre en noir" a traitées à différentes périodes (accouchements, boucheries, transes...).

Ennadre affirme utiliser le noir pour délimiter les sujets et structurer l'image avec des lignes et des surfaces.

Et d'ajouter que cette couleur permet de se repérer, d'apprécier la diversité des variations de densité entre les valeurs grises et blanches.

"Le noir n'a rien de funèbre, il se comporte comme un éclairage qui donne le relief et le modelé, la profondeur désirée, grâce à un savant contrepoint entre le clair et l'obscur", explique Ennadre.

"Le peintre en noir" s'inscrit dans la vaste tradition qui place la mort au centre de toute création d'art.

Toutes les photographies d'Ennadre après les Accouchements, Des abattoirs aux vestiges paléontologiques, prennent pour sujet des êtres, animaux ou humains, au moment précis où ils vivent leur mort.

Ennadre se dit fasciné par ce point limite, où la mort est juste déjà là alors que la vie cesse, ajoutant qu'il cherche à éterniser ce moment, à s'en approcher, en extraire la quintessence et à le garder en mémoire.

Ceci renvoie aux débuts d'Ennadre qui, effondré et basculé dans la solitude, la mort de sa mère devient soeur jumelle de la naissance de sa vocation pour la photographie dans la mesure où sa mère, foudroyée par la maladie, a définitivement associé son agonie et sa mort aux premières tentatives photographiques de son fils en lui offrant son premier appareil photos.

Touhami Ennadre, né en 1953 à Casablanca, est parti à l'âge de 7 ans en France où il commence son travail photographique en 1963.

Il compte à son actif plusieurs séries de photographies, notamment Les mains, le dos et les pieds réalisée entre 1978 et 1982, Accouchements en 1982, Les morts exhumés du Vésuve (1985-1990) et L'homme des glaces (1992).

MAP

Autres expositions: Voir Agenda

 

 

 
 


© 2001 - Maghrebarts.ma
info@maghrebarts.ma
BP 2523 RP 10 000 Rabat - Maroc