Maghrebarts Home

 


  Photo & Arts Visuels

Cinéma
Théâtre
Musique
 Médias
Arts Plastiques

Photo & Arts Visuels

News
Agenda
Création
Festivals
Dossiers
Liens
 

abonnement newsletter

Envoyez un email sans changer le sujet
 

annoncer vos activités

s.adil@maghrebarts.ma
 
insérer une publicité

adv@maghrebarts.ma

Ajouter Maghrebarts.ma à vos sites préférés

 

De fil en aiguille ...
Les Tisseuses de l'Espoir

 

"Personne ne saurait dire d'où vient l'idée de croiser deux fils afin de former une croix, puis d'agencer ces croix afin de former une croix, puis d'agencer ces croix de façon à créer des motifs," ainsi parlait une brodeuse. Ces gestes récurrents, pas toujours répétitifs, ces rituels cérémoniels ont tissé des destins de femmes pendant plusieurs siècles.

Cette exposition met en valeur un art traditionnel ancré dans la culture populaire marocaine. Un art aux dimensions économiques, sociales et culturelles multiples. C'est que la broderie est aussi un prétexte pour tisser des liens, des amitiés, voir des complicités entre des femmes et jeunes filles solitaires qui y trouvent un moyen de s'en sortir et d'améliorer leur situation.

Si la broderie était considérée autrefois une base incontournable de l'éducation des fille des riches, beaucoup de filles la pratiquent aujourd'hui faute de pouvoir suivre ou poursuivre leurs études à l'école. Elles s'engagent dans ce métier pour gagner leur pain.

Les traditions d'autrefois ordonnaient que les jeunes filles ornaient elles-mêmes leurs robes de mariage et qui sont bien sûre marquées par des signes propres et des traces propres à chaque culture et à chaque identité. Et à la manière de Pénélope, la jeune fille marocaine orne ses habits en attente de son Ulysse, remplissant le vide de tissu avec mille et une croix (Ghorza). Les distances sont soigneusement calculées, puisque c'est un art qui refuse toute erreur: un travail dure, minutieux, axé sur la précision. L'œil veillant arrange les couleurs. Cet art est transmis de mère en fille. Chacune garde les secrets de l'art comme elle garde l'héritage des ancêtres, dans des tiroirs. La valeur de l'oeuvre est associée à la précision et le savoir-faire de l'artiste.

Elle dessine des croquis qui assurent l'errance: c'est le jeu du fil, et brode des formes et des couleurs. Fatima utilise des couleurs vives: le rouge et le noir, le vert et le jaune etc... un art naïf ? Le dialogue de l'oeil et de l'aiguille fait surgir les secrets de l'âme, son âme. Elle brode ses propres histoires à l'aide des chiffres et des symboles.

En faite, la peinture ne représente plus les seules possibilités de la modernité, la broderie est une expression culturelle profonde. Bien de désires fantasmes naissent sur le blanc du tissu: celle-ci brode un lion, l'autre illustre à travers le cadre en bois une gazelle. Elle brode toutes sortes d'habits (Djellaba, voile, robe etc... sans oublier, les pièces d'ameublement (les nappes et napperons et les paravents).

La ville de Fès a toujours été connue pour la finesse et la beauté de ces broderies; et le bleu y est omniprésent. Les références des objets décoratifs sont représentées par des illustrations animales : cigognes, oiseaux... et celle d'Azmour arborent les lions comme objets décoratifs.

Les broderies dans d'autres régions du Maroc sont inspirées par les aspects de la nature (arbre, fleurs,..). On trouve aussi dans la ede certaines régions du nord, des formes géométriques: triangle, carré, cercle, inspirée certainement par la broderie occidentale (tarz aleuj). Et selon certains chercheurs la broderie a été introduite en Andalousie lors de l'existence arabe en Espagne. La légende ajoute que Zeriab Al Maouesseli, l'illustre musicien persan, était le premier descendant arabe qui a transmis cet art à Cordoue.

Tout ceci nous ramène à l'actualité du jour. L'exposition de DAR BELLARJ, qui a choisi comme thème, un aspect fort symbolique de la culture et de l'identité marocaine: La broderie au Maroc d'aujourd'hui. Un témoignage vivant d'une richesse séculaire qui défie le temps en imprimant sur les tissages les rêves d'hier et ceux de demain.


La Broderie au Maroc d'Aujourd'hui
11 octobre 2001 - 10 mars 2002
Dar Bellarj - Marrakech
en collaboration avec l'école Riad Zitoun

Autres expositions: Voir Agenda

 

 
 


© 2001 - Maghrebarts.ma
info@maghrebarts.ma
BP 2523 RP 10 000 Rabat - Maroc