Maghrebarts Home


   Arts Plastiques

Cinéma
Théâtre
Musique
 Médias
Arts Plastiques

Photo & Arts Visuels

News
Agenda
Création
Festivals
Dossiers
Liens

abonnement newsletter

Envoyez un email sans changer le sujet
 

annoncer vos activités

s.adil@maghrebarts.ma
 
insérer une publicité

adv@maghrebarts.ma

 
 

Chaibia - 1990

Le deuxième salon d'Art singulier en Bretagne organisé récemment à l'espace du Home'Art-Perrps-Guirec a été ponctué par un hommage solennel rendu à la célèbre peintre marocaine: Chaïbia (1929-2004), présentée par Luis Marcel, fondateur du musée de l'Art en Marche à Lapalisse.

Chaïbia fut la plus grande artiste du XXème siècle au Maroc. Coloriste de grand talent, créatrice d'une oeuvre intuitive, elle nous offre un hymne à la vie qui vous enchantera.

Elle est accompagnée d'artistes singuliers, cinq femmes mondialement connues: Danielle Le bricquir, Huguette Machado-Rico, Michelle Odelin, Simone Picciotto et une sculptrice: Samarkande

Rebelle, inclassable, l'Art singulier est un art baroque contemporain, inspiré par l'art populaire et les grands mythes civilisateurs.

Peintres et sculpteurs sont dans la filiation de Paul Klee, Jean Dubuffet et, surtout, du groupe COBRA, par son exubérante vitalité et ses recherches expérimentales.

Toutes ces "étonnantes créatrices" cherchent à partager des émotions en inventant un monde qui parle directement au cœur et à l'esprit.

Aujourd’hui, il est intéressant de constater combien le champ global de la création contemporaine est transpercé par les qualités sensibles de cet art singulier que le comité d'organisation représenté par Danielle Le Briquir a le plaisir de nous présenter.

La galerie Home'Art a donné carte blanche à Luis Marcela qui a tenu une conférence sur la naissance et la renaissance de l'art brut. Il a également présenté l’œuvre de Chaïbia à travers une dizaine de toiles et un film documentaire qui relate son parcours créatif singulier à la Salle des Navigateurs, Galerie marchande, face au bassin de chasse du Linkin.

Femme du peuple, Chaïbia qui, sitôt devenue veuve, se mit à peindre et fut rapidement exposée au Goethe Institut de Casablanca et à la FIAC de Paris. Ses tableaux, figuratifs mais loin des normes académiques, témoignent d'un contraste entre une peinture résolument contemporaine et une inspiration populaire arabe évidente.

Pour terminer sa conférence, Luis Marcel dira au public: "On n'est pas obligé de tout intellectualiser, j'ai l'impression que la liberté dans l'art gêne, or c'est cette créativité qui est importante... Les peintres d'art naïf et d'art brut sont des artistes qui ne respectent pas les perspectives, on les considère comme des artistes mineurs, or les plus grands sont Picasso et le Douanier Rousseau".

Autour des oeuvres de Chaïbia, cinq créatrices ont étonné le public par leur amour de la couleur et la force de leur imagination.
Danielle Le Bricquir qui conçoit une peinture liée à l'enfance, à la nostalgie de ses origines et aux mythes celtes, dont les images se mêlent aux visions de lointaines cultures.

L'imagination, la métamorphose des formes et l'amour de la couleur célèbrent une fête baroque, un hymne à la vie, insolite et poétique (expositions au Musée de l'Art en Marche, Salon International d'Istanbul, Musée de Tokyo, Gramery Gallery New York...).

Huguette Machado-Rico a étudié aux Beaux Arts d'Aix-en-Province. Son univers parle au cœur plus qu'à l'intellect. Etrange et merveilleux, il nous étonne et nous enchante pour notre plaisir. Ses oeuvres sont une explosion de couleurs et de sensibilités liées à la fragilité et à la beauté de l'existence (Galerie Carré d'Artiste à Paris, Galerie Art Klein à Sceaux, Galerie Home'Art en Turquie...).

Michelle Odelin, peintre autodidacte, dessine depuis son enfance. En Chine, en *Inde puis en Iran, elle découvre les miniatures, en Malaisie le batik et là elle commence son parcours artistique. Elle ajoute à ce graphisme qui prend sa dimension de plus en plus symbolique une palette flamboyante. Passionnée, son art explose sans limite pour interpréter le monde qui l'entoure. Pour elle, le créateur doit être un témoin de son temps, ce qui rend ses oeuvres uniques originales et sensibles (Foire d'Art Contemporain en Mexique, Art Fair en Chine, LaRotonde en Italie, Salon d'Automne à Paris, Galerie Chaïbia ...).

Simone Picciotto donne un exemple de probité et d'exigence. Elle ne laisse s'installer aucune facilité, aucun procédé, aucune tournure systématique, chaque tableau renouvelle l'aventure, génère son propre mode de croissance (Galerie les remparts au Mans, Salon d'Automne à Paris, Salon Comparaison à Parais, Salon de Mai à Paris...).

Samarkande, artiste sculpteur, élabore des oeuvres fortes, poétiques, qui autorisent la méditation et excitent l'imagination de celui qui les contemple. Ses sculptures disent aux générations que vivre ne s'arrête jamais. Tout continue sans cesse, différemment (Outsider Art Fair à New York, Art Shanghai, Salon d'Automne à Paris...).

En hommage à Chaïbia, Danielle Le Bricquir a écrit: "Luis Marcel nous a fait la joie de sa présence avec une conférence sur Chaïbia tout à fait merveilleuse qui va rester longtemps dans le cœur de chacun. Je suis heureuse de faire aimer Chaïbia, car c'est la peintre qui a décidé de ma vie. J'hésitais entre peindre et écrire. Un jour, par hasard (y a-t-il un hasard?) je suis tombée sur une brochure de femmes peintres parmi elles se trouvaient des reproductions de Chaïbia et ce fut le coup de foudre! J'ai abandonné le stylo pour choisir définitivement les pinceaux".

Abdellah Cheikh

16/05/2007

Chaïbia ou la Sincérité à la Source de l'Art

Le Phénomène Chaibîa
 

Voir également:

Programmes des expositions et spectacles: Agenda

Retour page Arts Plastiques

Hommage à Chaïbia au 2ème Festival d'Art singulier en Bretagne

 

 

 
 

 


© 2001 - Maghrebarts.ma
info@maghrebarts.ma
BP 2523 RP 10 000 Rabat - Maroc