Maghrebarts Home

 


   Arts Plastiques

Cinéma
Théâtre
Musique
 Médias
Arts Plastiques

Photo & Arts Visuels

News
Agenda
Création
Festivals
Dossiers
Liens

 

abonnement newsletter

Envoyez un email sans changer le sujet
 

annoncer vos activités

s.adil@maghrebarts.ma
 
insérer une publicité

adv@maghrebarts.ma

 

Avec AFP
06
/02/2005

Voir également:

Programmes des expositions et spectacles:Agenda

Retour page Arts Plastiques

Picasso et l'Afrique: Retour aux Sources

 

Des peintures et sculptures de Pablo Picasso sont présentées pour la première fois en Afrique à l'occasion d'une exposition à Johannesburg puis au Cap, la première à "établir un dialogue" entre le grand maître et l'art africain qui l'a tant inspiré.

L'exposition "Picasso et l'Afrique", met en parallèle quelque 80 peintures, dessins et sculptures de l'artiste -qui n'a paradoxalement jamais posé le pied sur ce continent- et une trentaine d'objets d'art africain, tels que des masques Dogon du Mali ou Fang du Gabon, issus de collections privées et publiques.

"C'est une première. Nulle par ailleurs dans le monde, il n'y a eu d'exposition montrant la relation entre l'oeuvre de Picasso et l'art africain", a déclaré Marilyn Martin, de la Galerie nationale sud-africaine Iziko et commissaire de l'exposition avec Laurence Madeline, conservatrice du Musée Picasso de Paris, d'où viennent la plupart des oeuvres.

"L'influence de l'art africain sur Picasso se retrouve dans ses oeuvres de plus grande valeur (...) Elles ont tant de valeur qu'elles en sont devenues des icônes", a ajouté Mme Madeline.

Quand Picasso découvre l'art africain en 19O7 à Paris, "c'est un vrai choc": "Il était en train de peindre Les Demoiselles d'Avignon (...) Tout à coup il a découvert l'art africain et il a compris qu'il n'était jamais allé assez loin", a-t-elle dit. Selon elle, ce choc a permis à Picasso de se "lâcher" et de s'affranchir d'une peinture académique.

Les oeuvres exposées en Afrique du Sud, des études pour "Les Demoiselles d'Avignon" datant de 1907 à "La Femme dans un fauteuil rouge" de 1929 jusqu'au "Musicien" de 1972, témoignent de cette découverte qui influencera l'artiste durant toute sa vie.

Les oeuvres du peintre sont exposées dans plusieurs salles autour d'une rotonde dans laquelle sont présentés les masques et autres objets d'art provenant pour la plupart de Côte d'Ivoire, du Gabon, de République démocratique du Congo, du Liberia, du Mali et du Nigeria.

"Nous avons voulu créer un dialogue entre Picasso et l'art africain", a ajouté Mme Martin. "Il a appris de l'Afrique comment transformer le convexe en concave, des joues potelées en joues creuses", a-t-elle ajouté.

L'exposition présente également de nombreuses photographies du peintre espagnol né en 1881 et mort en 1973, ainsi que des citations de l'artiste sur l'art africain.

"Les masques n'étaient pas seulement des sculptures comme les autres. Pas du tout. C'était des objets magiques", a-t-il ainsi déclaré lors d'une conversation retranscrite dans l'ouvrage "Oeuvres complètes" publiée en 1996.

Ouverte au public du 10 février au 19 mars à la Standard Bank Gallery de Johannesburg, l'exposition, réalisée en partenariat avec l'Institut français d'Afrique du Sud et l'ambassade de France, sera ensuite présentée du 13 avril au 21 mai à la Galerie Iziko au Cap (sud-ouest).

 

 

 
 

 


© 2001 - Maghrebarts.ma
info@maghrebarts.ma
BP 2523 RP 10 000 Rabat - Maroc