Maghrebarts Home


  Photo & Arts Visuels
Cinéma
Théâtre
Musique
 Médias
Arts Plastiques

Photo & Arts Visuels

 

News
Agenda
Création
Festivals
Dossiers
Liens

 

 

abonnement newsletter

Envoyez un email sans changer le sujet
 

annoncer vos activités

s.adil@maghrebarts.ma
 
insérer une publicité

adv@maghrebarts.ma

Ajouter Maghrebarts.ma à vos sites préférés

 

Décès du dernier peintre surréaliste Roberto Matta

 

Le grand peintre chilien Roberto Matta, est mort ce samedi en Italie, à Civitavecchia, près de Rome. Il était âgé de 91 ans.
Né le 11 novembre 1911 à Chiloé, au Chili, il avait commencé en 1929 par suivre des études d'architecture à l'Université Catholique de Santiago. Dès 1931, il décide de venir en Europe, en Italie d'abord, puis il voyage en Espagne, en Russie, en Angleterre où il rencontre Magritte. Disciple de l'architecte Le Corbusier, il avait decidé de s'installer à Paris en 1934, où il avait rencontré par l'intermédiaire de Federico Garcia Lorca, Salvador Dali,  André Breton, Yves Tanguy et Picasso. En 1937, il décide de se consacrer à la peinture, et réalise ses premières oeuvres à l'huile en 1938 à Trévignon à côté de Concarnea. Il participe à l'Exposition Internationale à Paris, aux cotés de Magritte, Picasso et Miro, sous le pavillon de l'Espagne.
En 1939, il s' installe à New York, où il participe à l'activité des surréalistes, auprès de Marcel Duchamp. Puis ensuite revenu à Paris pour s'y s'installer définitivement, il est expulsé du Groupe Surréaliste en 1948.
De 1950 à 1955, il s'installe à Rome, et s'engage dans des toiles marquées politiquement, après un voyage à Cuba, de la même façon qu'il s'engage contre la guerre au Vietnam quelques années plus tard. En 1957, le Musée d'Art moderne de New York, lui consacre une grande exposition, qui contribue à le faire connaître du grand public.
En 1960, il réalise une fresque pour l'Université de Santiago, mais il n'est revenu que très peu souvent dans son pays natal. Son dernier voyage au Chili date de mars 1973, où il peint deux fresques dans les quartiers populaires de La Granja et de La Cisterna, dans le sud de Santiago. Quelques mois plus tard ces deux oeuvres sont détruites dans le coup d'état du Général Pinochet contre le président en place, Salvador Allende, ce qui le conduit à rompre tout lien avec son pays, jusqu'au départ de Pinochet, en 1990.
Aimant l'Italie, il s'y était installé et acheté une maison à Tarquinia où il y avait épousé sa troisième femme Germana Ferrari.
Durant l'année 2000, une grande rétrospective de son oeuvre s'était tenue à Santiago, où il n'était pas venu, mais où 162 de ses oeuvres, huiles, dessins, pastels, sculptures et céramiques, réalisées entre 1930 et 2000, avaient été présentées.
Considéré comme "le dernier des surréalistes" et l'un des derniers grands peintres du XXème siècle, Roberto Matta, se disait être un "citoyen du monde".
 

Autres exposition: Agenda

Retour Arts Plastiques

 
 
 


© 2001 - Maghrebarts.ma
info@maghrebarts.ma
BP 2523 RP 10 000 Rabat - Maroc