Maghrebarts Home

 


 Arts Plastiques

Cinéma
Théâtre
Musique
 Médias
Arts Plastiques

Photo & Arts Visuels

News
Agenda
Création
Festivals
Dossiers
Liens

 

abonnement newsletter

Envoyez un email sans changer le sujet
 

annoncer vos activités

s.adil@maghrebarts.ma
 
insérer une publicité

adv@maghrebarts.ma

Ajouter Maghrebarts.ma à vos sites préférés

 

Abdellatif Zine: Couleurs d'une Identité

Artiste transculturel: Abdelatif Zine est un artiste exceptionnel qui, après des études à l'école des beaux-arts à Casablanca et à Paris, n'a cessé d'œuvrer pour se forger une identité en surbrillance. Ainsi après la tragique et subite disparition des précurseurs de la peinture marocaine : Gharbaoui et de Cherkaoui avec lesquels il partageait une amitié, et constituait un groupe de réflexion, avec d'autres peintres notamment Talal, Demnati et André El Baz. depuis, il a porté le lourd fardeau de contribuer à la fois à la genèse de la peinture marocaine et se tailler, as soon as, une nouvelle brèche dans le compartiment des enjeux plastiques universels (….)Ainsi, il réalise le souhait tellement convoité de marier les cultures pour une synthèse (…..) Ces exploits ne sont pas sans conséquences sur l'évolution des arts plastiques dans le monde (….) Après avoir fait du TRANS'ART une réalité évidente à l'échelle internationale, il retourne ainsi sur ses pas pour confirmer les prédilections de Pierre Restany - une référence incontournable dans la critique de l'art contemporain qui classe ses agissements plastiques à l'endroit, c'est-à-dire là où devrait être la recherche plastique d'avant garde….….

Plusieurs présentations du TRANS'ART ont été données en Afrique, aux Etats-unis, en Europe et en Asie, ont eu un retentissement médiatique qui a eu de l'effet sur l'image du Maroc (…. )Et puis, après ce premier pas de franchi, l'artiste tente d'explorer d'autres voies d'expression (… ) pour construire des messages phares éblouissants. Les résultas plastiques générés, sont plus qu'escomptés.

Vision multiple: Abdellatif Zine entame le projet du “MUSIC'ART” “COLORS OF JAZZ” en se livrant à un exercice de partage d'une émotion. Une fresque parodiant les notes musicales en terme de pétales et de jets lumineux … et dont la genèse se déroule sous le regard attentif et admiratif des mélomanes. “ Les empreintes de la paix ” est une suite logique dans l'élan d'associer l'autre dans l'action de peindre et de livrer un happening conforme au standard de la post-- modernité. (...) Plusieurs pays qui placent la culture sur un piédestal de cristal lui ont fait déjà l'honneur d'organiser dans de célèbres places telles que le Champs de Mars à Paris, le Géant Stadium à New York où la Place Rouge à Moscou.
Zine se penche actuellement sur un autre projet ambitieux, une première, le “ SPORT ART ” qui associerait les empreints des sportifs pour donner des couleurs et des formes à ces disciplines, presque toujours dans une perspective anthropométrique.

D'autres charges expressives sont à son actif, Fadaâ Ennass; l'art fonctionnel avec intervention sur meubles antiques. Il participe parallèlement et d'une manière active dans l'orientation et l'animation des projets culturels et artistiques… Zine n'épuise pas toutes ses ressources malgré les propos élogieux qui ont fait dire à P. Restany que l'approche de Zine est sans aucun doute une expression achevée de ce que l'on s ‘accommode d'appeler “ l'art transculturel ” de notre temps. Zine enfin est actuellement une figure presque légendaire de la post-modernité malgré l'incompréhension des siens.

Le rêve est identique: Aujourd'hui il tente nous restituer le fragment de ce continent qu'il n'a pas cessé d'enchérir et de recréer. Une autre exposition encore pour aller vers ce rêve cchromatique qui pendant quarante ans n'a pas changé de vigueur, les yeux rechargés d'énergie, semi-ouverts semi-fermés pour croiser l'imagination de tous ceux qui croient encore dans les messages des hommes. Chez Zine, les couleurs s'apparentent à elles-mêmes. Elles se consolident dans une superposition de couches pour établir des plans de transparence bien tranchée. La lumière rode tel un prédateur autour de ses constructions plastiques brossées délicatement (...) La couleur se décompose à volonté sous l'arbitrage du pinceau, du couteau ou tout simplement du doigt, pour assumer un passage celui de sa mutation. Ainsi, les objets cessent d'être de simples objets pour devenir des supports perméables à la fantaisie des couleurs (...) Des champs de couleurs se laissent bercer par une brise impressionniste statutaire et salutaire pour nous garantir un balayage magnifique des tons et des formes fraîches et vives. Ses cavaliers à la harka, ses danseuses en cercles parfaits, ses nus en bain maure que la vapeur ensevelit, ses épices saturées de couleur et de brillance, ses personnes en transe aspergés de peinture sont tous au même régime d'exhortation. Les couleurs disparates se reconstituent et se mélangent dans le regard invitant ainsi à établir un rapport actif à la lecture de l'œuvre : Soit une sorte de fiesta où le voilage subtil du blanc, en posture de transparence, excite les couleurs et leur donne ce mystère envoûtant propre à Zine.

Abdelmajid Hannaoui  
Artiste peintre/ Critique d'art

Autres expositions: Voir Agenda
Retour
Arts Plastiques

 
 


© 2001 - Maghrebarts.ma
info@maghrebarts.ma
BP 2523 RP 10 000 Rabat - Maroc