Maghrebarts Home

 


 Arts Plastiques

Cinéma
Théâtre
Musique
 Médias
Arts Plastiques

Photo & Arts Visuels

News
Agenda
Création
Festivals
Dossiers
Liens

abonnement newsletter

Envoyez un email sans changer le sujet
 

annoncer vos activités

s.adil@maghrebarts.ma
 
insérer une publicité

adv@maghrebarts.ma

 

Mohamed Lagzouli: Réaliste ou Naif?

 
  

On a l’habitude de présenter Mohamed Lagzouli en égrenant les divers métiers qu’il a pu exercer: jardinier, coiffeur, cafetier, brocanteur, et même, actuel retraité… Comme si son art– qu’on qualifie de naïf ou de brut– était susceptible d’être éclairé par ses expériences professionnelles. Si Mohamed Lagzouli s’inspire de la réalité bigarrée qui l’entoure, c’est surtout son regard qu’il nous expose. Ses tableaux nous recomposent, non sans humour, une pluralité d’univers et de tranches de vie au Maroc: scène de rue ou de vie rustique, monde de l’artisanat ou du hammam, confrontation cocasse avec les touristes occidentaux…

Mohamed Lagzouli nous tend ainsi un miroir au gré de ses rencontres et de ses voyages. A son tour aussi de se glisser dans la peau du touriste à l’occasion d’un séjour parisien… Observateur espiègle, il s’amuse des mœurs et de la folle vie papillonnante à Paris, au mois d’août, que ce soit au Troca ou à Pompidou. Pas d’exotisme ici, juste la simple envie de la rencontre avec l’autre.

Ainsi Mohamed Lagzouli va au-delà des polémiques suscitées par la question de l’art brut– sur la nature de cet art, le rôle délicat du marché, l’image du Maroc ici véhiculée. Au-delà de toute terminologie, ces œuvres rappellent les propos de Jean Dubuffet dans L’Art brut préféré aux arts culturels (octobre 1949): "Nous entendons par-là des ouvrages exécutés par des personnes indemnes de culture artistique dans lesquels donc le mimétisme, contrairement à ce qui se passe chez les intellectuels, ait peu ou pas de part, de sorte que leurs auteurs y tirent tout (sujet, choix des matériaux mis en œuvre, moyen de transposition, rythmes, façon d’écriture etc.) de leur propre fond et non des poncifs de l’art classique ou de l’art à la mode.

Nous assistons à l’opération artistique toute pure, brute, réinventée dans l’entier de toutes ses phases par son auteur, à partir seulement de ses propres impulsions…»

Mohamed Lagzouli a exposé récemment à la troisième biennale internationale de Laval, consacrée à l’art naïf sur le continent africain, et à de nombreuses reprises en France et au Maroc. Ultime consécration: plusieurs de ses œuvres figurent désormais au musée de l’Art brut Dubuffet de Lausanne. Pour encore mieux apprécier les oeuvres de cet artiste de près, à l'Institut français de Rabat qui l'accueille du 31 mai au 13 juillet 2005

 

Exposition de Mohamed Lagzouli

31 mai au 13 juillet 2005, Institut français, Rabat

Voir également:

Expositions actuelles: Voir Agenda
Retour
Arts Plastiques

  

 
 

 


© 2001 - Maghrebarts.ma
info@maghrebarts.ma
BP 2523 RP 10 000 Rabat - Maroc