Maghrebarts Home

 


   Arts Plastiques

Cinéma
Théâtre
Musique
 Médias
Arts Plastiques

Photo & Arts Visuels

News
Agenda
Création
Festivals
Dossiers
Liens

abonnement newsletter

Envoyez un email sans changer le sujet
 

annoncer vos activités

s.adil@maghrebarts.ma
 
insérer une publicité

adv@maghrebarts.ma

 

Des paysages citadins de Tanger des années 50, peints à l'époque par le très jeune artiste Mohamed Atallah, sont exposés à la galerie Lawrence-Arnott de Tanger, du 6 au 23 mars 2007.

Celui que l'on nommait l'enfant de Bertuchi, grand peintre orientaliste espagnol qui a dirigé une école des beaux arts à Tétouan durant les années 40, était un artiste très précoce. La rétrospective de cette exposition présente une série de tableaux que l'artiste avait réalisés de main de maître à l'âge de 15 à 19 ans (années 50).

Du haut de ses 15 ans, Atallah s'approprie le génie de son maître Mariano Bertuchi. Tout en étant marqué de sa propre personnalité, le style de l'adolescent fait état de l'influence d'autres écoles et d'autres maîtres, en particulier Matisse, Van Gogh, Van Dogen et d'autres impressionnistes-orientalistes de l'époque.

Une fois diplômé de l'école des beaux arts de Tétouan, Atallah continua ses études à Séville, Rome et Madrid. Il eut des contacts avec les principaux peintres européens de l'abstrait et, tout en empruntant divers éléments à ce mouvement, il s'efforça de les naturaliser en incorporant des motifs de zelliges marocains dans ses oeuvres abstraites géométriques.

La rétrospective qu'offre cette exposition est remarquable par bien des aspects. Au tout début de sa carrière, le très jeune Atallah combinait la maturité artistique avec une certaine joie de vivre adolescente. Des oeuvres ensoleillées où l'artiste fait montre d'une sophistication de palette et une remarquable sensibilité à la lumière et à l'ombre.

Paysage classique d'un marché local, Vue du Grand Socco, le Fondaq, la Tour des Jeunes filles, Porte de la Qasbah sont autant de tableaux qui déclinent le charme discret et fascinant de la cité mythique qui a captivé bien des artistes et dont la muse a inspiré bien de talents qui ont pu accéder à l'universalité.

Les oeuvres de cette rétrospective comptent également d'admirables ré-interprétations d'oeuvres de grands maîtres du 19eme et 20-eme siècle, tels Van Gogh ou Charles Camoin.

A travers ses paysages "Khaddarine", "Quartier des Potiers", "Rue des Forgerons" ou encore la très réussie "Vue sur la Baie de Tanger", le génie naissant ne se contentait pas de copier les grands. Il tentait de distiller leurs expériences et de maîtriser leurs techniques pour développer sa propre vue de la réalité et perfectionner son inspiration artistique personnelle.

 

Rétrospective de Mohamed Atallah
6 - 23 mars, Lawrence- Arnott Gallery, Tanger 

 

Voir également:

Programmes des expositions et spectacles: Agenda

Retour page Arts Plastiques

Rétrospective de Mohamed Atallah

 

 

 
 

 


© 2001 - Maghrebarts.ma
info@maghrebarts.ma
BP 2523 RP 10 000 Rabat - Maroc