Maghrebarts Home

 


   Arts Plastiques

Cinéma
Théâtre
Musique
 Médias
Arts Plastiques

Photo & Arts Visuels

News
Agenda
Création
Festivals
Dossiers
Liens

 

abonnement newsletter

Envoyez un email sans changer le sujet
 

annoncer vos activités

s.adil@maghrebarts.ma
 
insérer une publicité

adv@maghrebarts.ma

 

Calligraphie entre écriture et peinture

 

"Calligraphie entre écriture et peinture" est le thème que l'artiste calligraphe et homme de culture Ahmed Benyahia a choisi pour monter ses travaux à la galerie d'art "Orientalist Art Gallery" de Fès.

L'exposition, qui se poursuivra jusqu'au 7 mai prochain, est la première du genre dans la capitale spirituelle du royaume dans la mesure où elle réunit des travaux d'une grande qualité qui se prêtent volontiers à une lecture plastique diversifiée. Les oeuvres ainsi exhibées sont les traces d'une mémoire séculaire mais tellement vivace de l'histoire intellectuelle de Fès. Les calligraphies dévoilées sont autant de signes de medersas, de tablettes coraniques, de monuments en frise, de compositions abstraites et de patrimoine en péril.

Cet artiste, ancien directeur du centre international de la promotion de l'artisanat (CIPA), professeur d'arts plastiques et décorateur, a pris le dépassement de l'écriture pour transposer l'historique de l'historicité des faits.

Cet homme dont le profil est reconnu depuis plusieurs décennies à l'échelle nationale fait de son exposition un apprentissage du regard de façon à ce que la lettre ainsi comprise donne une inspiration à la mémoire.

Pour lui, la lettre n'est pas uniquement un alphabet ni un support de la compréhension du mot. Elle est un signe plastique. Bien qu'il sache qu'il est impossible de séparer le rôle fonctionnel de l'écriture qui transmet un message et la beauté de la ligne qui le transcende car les deux éléments constituent le fondement même de la calligraphie, "la lettre calligraphiée doit être vue et non lue dans la mesure où la calligraphie est une oeuvre d'art plastique", affirme le calligraphe Benyahia. Le souci pour cet artiste dans la composition de la lettre notamment maghrébine, verticale, horizontale et courbe, est de sauvegarder l'aspect rythmique. Il s'agit de réussir ce chevauchement fascinant entre peinture et écriture.

Transposer pour marquer l'évolution du temps et donner forme à l'espace géographique est l'ambition que l'artiste a voulu matérialiser dans ses travaux. Selon lui "chaque ère géographique a essayé de créer sa propre écriture" et la calligraphie qui peut être un signe de l'espace est surtout "un signe du temps et de tous les temps puisque traversant les strates du temps".

Calligraphe reconnu, Ahmed Benyahia, qui est né à Fès, a réalisé la calligraphie de la Mosquée Hassan II de Casablanca.

Ancien directeur de l'institut textile et du Cuir de Fès, il a pendant plus de 20 ans travaillé dans le secteur de l'artisanat et occupé le directeur du centre international de la promotion de l'artisanat.

Exposant un peu partout au Maroc, ses travaux figurent dans des collections privées étrangères.

MAP

19/04/2006

Voir également:

Programmes des expositions et spectacles:Agenda

Retour page Arts Plastiques

 

 

 
 

 


© 2001 - Maghrebarts.ma
info@maghrebarts.ma
BP 2523 RP 10 000 Rabat - Maroc