Maghrebarts Home

 


   Arts Plastiques

Cinéma
Théâtre
Musique
 Médias
Arts Plastiques

Photo & Arts Visuels

News
Agenda
Création
Festivals
Dossiers
Liens

 

abonnement newsletter

Envoyez un email sans changer le sujet
 

annoncer vos activités

s.adil@maghrebarts.ma
 
insérer une publicité

adv@maghrebarts.ma

 

Faouzi Laatiris: L'Art & la Matière

 

L'exposition se déroule en deux temps: rencontre avec Faouzi Laatiris le 10 novembre; exposition des "Art(s) Plastique(s) et expérimentation sur leur accrochage ou comment vivre avec une oeuvre d'art?

Commentaire de l'oeuvre par l'artiste (transcription d'une présentation orale):

"Il s'agit d'une pièce faite de 22 éléments et dont la matière est le plastique, cette matière même qui sert à la fabrication de sacs de poubelle. Toutes les couleurs disponibles sur le marché sont utilisées pour ne pas broyer que du noir... La forme rappelle celle de la benne à ordures, mais sans respecter le tracé ni les dimensions. J'ai voulu une forme qui soit à la mesure de mon corps, les bras ouverts, aux proportions qui me dépassent un peu mais sans m'écraser. 68 x 180cm, telles sont les dimensions de chaque élément de la série des 22.

La forme de la benne s'est imposée à moi depuis quelques années déjà et cela sous forme de dessin, de gouache et dernièrement de gravure. Avec l'aide technique d'un ami graveur, Saïd Iharchiouan, je me suis mesuré aux dimensions réelles de la benne: 133 x 373 cm. A travers le processus de la préparation des plaques de métal pour la gravure, je touchais à la matière servant à fabriquer les bennes à ordures. Des dimensions qui enveloppent le corps, avec un effet "pointilliste" pour préserver le blanc du papier et de rendre légère "la monumentalité" de la forme.

Le dessin, la gouache, la multiplication et la sérialité me sert à épuiser le motif afin qu'il devienne mien, une sorte de signature personnel. Pour ce qui est des pièces en plastique que je vous montre, grâce à la transparence de cette matière -travail sur la transparence que l'on trouve dans mes travaux, telle que la série des murs: en brique ou en verre à thé; je travaillais sur les deux faces du motif presque en même temps. Car en travaillant "le devant" je "vois" la naissance du "derrière". C'est pour cela que ces travaux doivent être accrochés de manière à ce que les deux "faces" restent visibles. Ce "concept" rejoint en quelque sorte le processus de la réalisation des plaques en béton que je faisais dans les années 1980. Sauf que dans ces travaux réalisés à même le sol, et pendant le moment de la fabrication, je perds de vue la face qui est en contact avec le sol. Cette face, je ne la vois que lorsque la plaque est en position verticale. Position qui permet de voir, en se déplaçant, la face et le dos de la pièce. Dans le travail que je vous montre, l'œil embrasse d'un coup d'œil les deux faces. Dans la série des plaques en béton, il y avait un travail sur le corps, la face et le dos. Un travail sur l'inachevé, sur l'opacité et sur "l'équilibre précaire".

Dans les pièces en plastique, la transparence, la fragilité, l'inachevé et la légèreté viennent matériellement en opposition à l'image à l'objet qu'elle "re-présentent" avec inspiration. "...tous les éléments et objets, que j'emploie ou que j'ai employés, sont choisis, certes pour leurs matières, leurs formes mais aussi pour la mémoire collective qu'ils réactivent; la réflexion, le 'sens', a une grande importance dans mon travail, mais pas plus que la recherche d'une qualité 'poétique' liée à l'agencement des éléments-objets..."

source : www.appartement22.com

Voir également:

Programmes des expositions et spectacles:Agenda

Retour page Arts Plastiques

 

 

 
 

 


© 2001 - Maghrebarts.ma
info@maghrebarts.ma
BP 2523 RP 10 000 Rabat - Maroc